Une politique VQH

Une politique VQH

ZONE DE POLICE ORNEAU-MEHAIGNE

Transcript

  1. ZONE DE POLICE ORNEAU-MEHAIGNE Gembloux-Eghezée –La Bruyère 5304

  2. Une politique VQH • La problématique des VQH fait l’objet

    d’un volet de notre PZS…comme dans la majorité des ZP • Et pour cause: – Le PNS le prévoit; – Quantitativement: nombre important enregistré; – Qualitativement : une préoccupation des citoyens… cambriolés (cf. COP)
  3. VQH Postulats • La police a une influence très relative

    voire marginale sur la criminalité ; • Ceci n’implique pas que le volet répressif doit être négligé (PV-Type, formation Crimis, etc.) mais les effets de « la lutte contre le crime » ne doivent pas être surévalués; taux d’élucidation (faible) sans rapport avec la criminalité (Sherman et Eck) • Le vol existe depuis que la notion de propriété existe et que ce comportement est incriminé… On ne terrassera pas ce phénomène comme l’on terrasse le dragon! Alors on pense à la prévention et on redéfinit nos objectifs (moins l’élucidation que le service aux citoyens)
  4. VQH Prévention • Définition: ensemble des actions non coercitives portant

    sur les causes, les raisons et les préliminaires des délits dans le but d’en réduire la probabilité ou la gravité (Cusson, 2002,10). Ce n’est toutefois pas évident. En effet: • Pour agir « sur », on est tentés de penser dans une logique causale. Mais quelles variables indépendantes sont corrélées à la variable dépendante « VQH » (pour l’expliquer et chercher des solutions)? • Et de quels moyens d’action dispose la police pour agir sur certaines variables? Criminalité itinérante? Quid de la prévention dite « sociale »? Théorie des opportunités?, Etc.
  5. VQH Prévention • Pour prévenir les VQH, on a tendance

    à organiser des patrouilles ( patrouille = « couteau suisse » de la police!) Mais: – Effets peu probant (cf. Recherche à Kansas city sur le rapport entre patrouilles et tx de criminalité) sauf « hot spots »; – NB: message à nos collègues fédéraux « il faut évaluer les FIPA!!! » (Efficacité, effectivité, efficience… En période de crise, c’est indispensable!)
  6. VQH Prévention • Notre projet concerne plus particulièrement la prévention

    situationnelle (circonstances) • Origine: – Analyse du phénomène • Statistiques (validité plus importante que pour d’autres phénomènes pour lesquelles les « stat » représentent l’activité policière); • Analyse des faits: Spatio-temporelle, M-O, etc. ; • Programme informatique de cartographie criminelle (PCC): Pas Compstat… mais un programme créé en interne (gratuit) comme interface entre ISLP et Google street – système dynamique- permet des échanges avec partenaires externes;
  7. VQH Prévention • Le PCC est la base du projet

    et il fournit des enseignements ( sur dix ans): – Sur le plan temporel: dispersions des occurrences même si des temps forts (périodes / tranches horaires)…mais cela complique la prévention; – Sur le plan spatial: une très flagrante confirmation d’un savoir intuitif. Les habitations situées près de grands axes routiers sont très majoritairement visées, sur les trois entités de la ZP; – Le mode opératoire indique qu’un % important des VQH peut être attribué à ce que l’on nomme « la criminalité itinérante »; – Divers.
  8. VQH Prévention au sein de la ZP • Quelles actions?

    1. Patrouilles: 1. Orientées vers les lieux fréquemment ciblés; 2. Partenariat interne/externe (CIK, autres ZP,…); 3. Modalités: véhicules strippés et banalisés, informations aux patrouilleurs (cf. infos du CIA, analyses internes….)
  9. VQH Prévention au sein de la ZP • 2. Conseils

    en Technoprévention – Organisation du travail: • Un « Conseiller Responsable de projet » par entité (six conseillers au total et tous les policiers ont reçu une formation de base pour « encourager » les citoyens à faire appel à un conseiller) – coordination par un CP; • Chaque responsable doit suivre le phénomène sur son entité, prendre des initiatives et rendre compte.
  10. VQH Prévention au sein de la ZP • Conseils à

    deux niveaux – Le conseiller dispense des conseils dans une perspective diachronique par rapport à un VQH éventuel: que faire avant? Que se passe-t-il pendant? ET après (Ts formés à CRIMIS)? Si on ne peut éviter un vol, rendre la tâche difficile, diminuer le dommage (conseils bien connus, etc. Projet « Tupperware »; immeubles….; rapport de visite; - Il insiste particulièrement sur le contrôle social diffus (partenariat externe). « On a besoin de vous ». Comportement suspect… Sensibilisation faite au CIC. Entre le réactif simple et le PLP.
  11. VQH Prévention au sein de la ZP • Sur le

    plan de la communication (Outre les réunions): – Presse locale – TV locale (clip) – Bulletins communaux, etc. • Divers - Revisite - SAV
  12. VQH CONCLUSIONS • Si on n’éliminera pas le phénomène VQH,

    on peut avoir une influence sur le nombre d’occurrences mais aussi sur les conséquences…dans une logique d’action intégrale et intégrée. Penser à la protection des citoyens avant de penser à la lutte contre le crime; • Nos ressources se font rares mais ceci ne doit pas être une « excuse » pour ne rien entreprendre; • Il est regrettable que peu d’évaluations soient réalisées sur les actions policières d’autant que nous connaissons une crise importante (efficience) – Notre projet sera évalué mais il est trop récent.