Le Web et les troubles de l'attention

Le Web et les troubles de l'attention

Support de mon atelier pratique sur les troubles de l'attention dans la navigation web.

Quand on parle d'accessibilité des interfaces, on pense généralement aux handicaps physiques et aux moyens de leur faciliter la navigation web. Seulement, il existe toute une catégorie de personnes qui peuvent très bien naviguer sur Internet et pour lesquels pourtant, la navigation est un combat quotidien : les personnes avec des troubles cognitifs.

Les troubles cognitifs c'est un univers vaste, tellement vaste que je ne pense pas qu'il soit possible d'en faire le tour en 45 minutes.

Mon envie, c'est de vous faire découvrir ma petite planète dans cette univers : les troubles de l'attention. Très haute distractibilité, inattentions, importance donnée au détail sur l'ensemble, comportements impulsifs : voici les quelques obstacles quotidiens que je dois combattre tous les jours, y compris dans ma navigation web.

Les liens dans cette présentation :
- Stories of Web Users : https://www.w3.org/WAI/intro/people-use-web/stories#classroomstudent
- Poster d'accessibilité gov.uk : https://accessibility.blog.gov.uk/2016/09/02/dos-and-donts-on-designing-for-accessibility/
- Travail du W3C sur les handicaps cognitifs : https://www.w3.org/TR/coga-user-research/

6362477fcff413a76db8da108fade362?s=128

Damien Senger

October 01, 2016
Tweet

Transcript

  1. LE WEB ET LES 
 TROUBLES DE L’ATTENTION Paris Web

    • Ateliers • 1er octobre 2016
  2. Damien Senger designer et développeur web @iamhiwelo
 hiwelo.co Raccoon Studio

    creative web studio @WeAreRaccoon
 raccoon.studio
  3. Les troubles de l’attention : 
 c’est quoi ?

  4. ADHD / ADD : Trouble déficitaire de l’attention 
 avec

    ou sans hyperactivité
  5. 3 fois plus d’hommes touchés
 que de femmes

  6. Les symptômes sont plus divers que la simple altération attentionnelle

  7. Symptômes 
 (d’après le DSM-IV…) • Ina ention et distraction

    ; • Tendance à ne pas obéir aux consignes ; • Difficultés à organiser ses travaux et son temps ; • Difficulté d’appréhension des tâches demandant un effo mental ; • Pe e fréquente d’objets ; • Difficulté dans les discussions.
  8. L’inattention,
 c’est quoi ? • Être désorganisé ; • Pe

    e de l’a ention ; • Difficultés pour prêter a ention aux détails, multiplie les erreurs d’ina ention ; • Débit de parole souvent rapide ; • Difficultés à suivre un sujet unique ; • Difficultés à suivre les règles sociales ; • Capacité à oublier les activité quotidiennes (repas, rendez-vous, etc.) • Distractibilité élevée aux bruits et événements ex
  9. Les symptômes doivent être observés pendant au moins 6 mois.

  10. Il n’existe pas réellement
 de traitement.

  11. Oui, il existe des adultes avec
 des troubles de l’attention

  12. Le TDA/H est souvent associé à 
 un ou des

    comorbidités
  13. Comorbidités fréquentes • Trouble oppositionnel (30 à 50%) ; •

    Trouble des conduites (25 %) ; • Troubles anxieux (25%) ; • Troubles de la motricité ; • Troubles du sommeil ; • Dysrégulation émotionnelle ; • Troubles de l’élocution et de l’apprentissage.
  14. Il semble y avoir un lien fort entre THQI et

    troubles attentionnels
  15. Une problématique souvent proche du spectre autistique

  16. Les Intérêts Restreints des TSA
 et les troubles de l’attention

  17. Il existe aussi une tendance à
 surfocaliser ou hyperfocaliser

  18. La concentration demande beaucoup d’efforts :
 grande tendance à la

    fatigue « sociale »
  19. Parfois les milieux hostiles
 forcent la concentration

  20. Souvent, il y a une faible
 estime de soi associée

    à ce trouble
  21. Il existe des difficultés de compréhension des sous-entendus

  22. Le Web et
 les troubles de l’attention

  23. L’ennemi principal :
 éviter la création de pensées parasites

  24. Le Web en lui-même est
 l’ennemi des troubles de l’attention

  25. Le lien hypertexte est le meilleur moyen de te perdre

    sur Internet
  26. Très rapidement : perte de l’objectif de navigation

  27. Chaque image, mot ou information :
 une nouvelle porte de

    sortie
  28. Chaque animation ou modification de page peut provoquer une fuite

    d’attention
  29. Il est nécessaire de limiter 
 les distractions visuelles

  30. Il est important de pouvoir
 éviter les notifications

  31. Contextualisez systématiquement
 l’information

  32. Évitez le bruit visuel

  33. Des astuces au quotidien

  34. Je navigue fullscreen

  35. Je segmente ma navigation
 en plusieurs fenêtres

  36. Je ferme (le) Slack…

  37. Je me mets en mode 
 « ne pas déranger

    »
  38. J’utilise les adblockers
 pour supprimer l’inutile

  39. L’accessibilité à la rescousse

  40. Sauf adblockers, il n’y a pas usage de système d’assistance

    à la navigation
  41. On trouve par contre un usage important de supports externes

    pour aider la navigation
  42. Besoin de performance d’affichage de l’information principale

  43. Limiter le recours aux animations

  44. Travailler son contenu : il doit être clair et concis

  45. Soyez précis 
 et éviter les sous-entendus

  46. Rendez votre texte lisible : 
 préférez les formes aérées

    (listes) 
 aux gros blocs de texte
  47. Utilisez des images pertinentes : le remplissage est une source

    de fuite d’idée
  48. Ayez des maquettes simples
 et avec des layouts cohérents

  49. Quelques liens pratiques

  50. Les poster accessibilité gov.uk
 (spectre autistique proche de ce sujet)

  51. Le Working Draft du groupe de travail W3C sur les

    troubles cognitifs
  52. W3C WAI :
 Stories of Web Users (inc. ADHD users)

  53. Merci pour votre attention :) @iamhiwelo