Upgrade to Pro — share decks privately, control downloads, hide ads and more …

Techniques de vertébroplastie percutanée du rachis cervical supérieur I. Genah

02a9977d1d0662421ee64fc05f765281?s=47 journeevertebro
November 04, 2013
77

Techniques de vertébroplastie percutanée du rachis cervical supérieur I. Genah

02a9977d1d0662421ee64fc05f765281?s=128

journeevertebro

November 04, 2013
Tweet

Transcript

  1. Techniques de vertébroplastie percutanée du rachis cervical supérieur I. GENAH,

    B. HAMZE, JD. LAREDO Service du Pr Laredo Hôpital Lariboisière
  2. • VP du rachis cervical supérieur, un défi technique: –

    Rapports anatomiques vasculo-nerveux et aérodigestifs étroits – Interposition du massif facial ! • Plusieurs voies d’abord possibles
  3. Plan ! ! • 4 voies d’abord percutanées – Voie

    postérolatérale – Voie latérale – Voie antérolatérale ascendante – Voie antérolatérale ascendante C1 transC2
  4. Plan ! ! • 4 voies d’abord percutanées – Voie

    postérolatérale – Voie latérale – Voie antérolatérale ascendante – Voie antérolatérale ascendante C1 transC2
  5. 1/ Voie postérolatérale

  6. • Point d’entrée cutané – Sous l’interligne C1-C2 – 2

    à 3cm paramédian, homolatéral • Trajet: Ascendant, vers l’avant et le dedans 1/ Voie postérolatérale 10-20°
  7. • Point de contact osseux – Partie inférieure et médiale

    du massif articulaire • Éviter le trajet de l’artère vertébrale G. Morvan 1/ Voie postérolatérale
  8. • Variantes anatomiques: prévalence de 5% ! ! ! !

    ! Angioscanner préalable 1/ Voie postérolatérale Uchino et al, Neuroradiology 2012
  9. Plan ! ! • 4 voies d’abord percutanées – Voie

    postérolatérale – Voie latérale – Voie antérolatérale ascendante – Voie antérolatérale ascendante C1 transC2
  10. 2/ Voie latérale • C1++1,2, corps vertébral de C23 •

    Sous contrôle scanographique • Anesthésie locale/générale • Positionnement du patient • Décubitus latéral • Rachis cervical en position neutre 1Anselmetti GC et al, JVIR 2009 2Huegli RW et al, CardioVascular and Interventional Radiology 2005 3Guo W-H et al, Pain Physician 2012
  11. •Trajet: horizontal, médial •Point de contact osseux: entre l’artère vertébrale

    et espace carotidien ! ! 2/ Voie latérale
  12. 2/ Voie latérale Guo W-H et al, Pain Physician 2012

  13. Plan ! ! • 4 voies d’abord percutanées – Voie

    postérolatérale – Voie latérale – Voie antérolatérale ascendante – Voie antérolatérale ascendante C1 transC2
  14. 3/ Voie antérolatérale ascendante
 • C2: corps vertébral et processus

    odontoïde – Installation
  15. • Point d’entrée cutané – Droit, de préférence – Objectif:

    toujours dans le plus grand axe de la lésion • Point de ponction: repéré sur les radiographies standard – Odontoïde ( ) – Corps vertébral ( ) • Trajet: ascendant, postérieur et médial 3/ Voie antérolatérale ascendante
 ! – En dedans des vaisseaux et du SCM, refoulés en arrière par la main de l’opérateur.
  16. • Trajet – Ascendant, en arrière et en dedans –

    Anticiper : Modification de l’angulation d’environ 5° par la compression des tissus mous • Point de contact osseux – Corticale antéro-inférieure de C2 – 2-4mm/ à la ligne médiane 3/ Voie antérolatérale ascendante
 20-30° 20-30°
  17. 3/ Voie antérolatérale ascendante


  18. Antérolatérale *Réalisable aisément sous scopie *AG non obligatoire Risque vasculo-nerveux

    en particulier jugulocarotidien - diminué: - par la technique coaxiale (de 18 à 11G) - par le contrôle manuel de la 3/ Voie antérolatérale ascendante

  19. Plan ! ! • 4 voies d’abord percurtanées – Voie

    postérolatérale – Voie latérale – Voie antérolatérale ascendante – Voie antérolatérale ascendante C1 transC2
  20. • Inspirée d’une voie chirurgicale de vissage transarticulaire C1-C2 par

    voie antérieure • Chirurgie mini-invasive de fixation par vis C1-C2 par voie antérieure, sans complication (Wang et al, European Spine Journal 2012 ) 4/ Voie antérolatérale ascendante
 C1 trans C2
  21. • C1 et C2 • Abord similaire à la voie

    antérolatérale ascendante 4/ Voie antérolatérale ascendante
 C1 trans C2
  22. • Une fois le contact osseux, – Modification de l’angulation

    selon la localisation de la lésion ! ! ! – Extrémité de l’instrument toujours en dedans de la ligne de sécurité du foramen vertebral 4/ Voie antérolatérale ascendante
 C1 trans C2 Xu et al, Spine Journal 2012
  23. • Astuces – Technique coaxiale – Mouvements passifs doux du

    rachis cervical après injection du ciment • Fragmentation d’une éventuelle fuite de ciment dans l’interligne articulaire C1-C2. 4/ Voie antérolatérale ascendante
 C1 trans C2
  24. 4/ Voie antérolatérale ascendante
 C1 trans C2

  25. Abords du rachis cervical supérieur

  26. Voie d’abord avantages inconvénients Latérale1,2 *AG non obligatoire *Utile si

    - extension du rachis cervical difficile, - mauvaise visualisation de la région à traiter sous scopie *Risque vasculaire artériel vertébral *Abord dans le petit axe des masses latérales *Impose un contrôle scanographique et un angioscanner préalable ! Postérolatérale3,4 Idem Abord des masses latérales de C1 dans leur grand axe Idem Antérolatérale *Réalisable aisément sous scopie *AG non obligatoire Risque vasculo-nerveux en particulier jugulocarotidien - diminué: - par la technique coaxiale - par le contrôle manuel de la position du paquet vasculo-nerveux 1Anselmetti GC et al, JVIR 2009 2Huegli RW et al, CardioVascular and Interventional Radiology 2005 3Wetzel Stephan G et al, The Spine Journal 2012 4Cianfoni A et al, The Spine Journal 2012 Abords du rachis cervical supérieur