Upgrade to Pro — share decks privately, control downloads, hide ads and more …

Kyphoplastie aux substituts phosphocalciques P.Tropiano

02a9977d1d0662421ee64fc05f765281?s=47 journeevertebro
June 17, 2013
66

Kyphoplastie aux substituts phosphocalciques P.Tropiano

14H55-15H05 Kyphoplastie aux substituts phosphocalciques P.Tropiano

02a9977d1d0662421ee64fc05f765281?s=128

journeevertebro

June 17, 2013
Tweet

Transcript

  1. Kyphoplastie aux Substituts Phosphocalciques P.TROPIANO MD, PhD Hôpital Nord Marseille

    Université de la Méditerranée Actualités en Vertébroplastie et en Kyphoplastie Paris 2010
  2. Kyphoplasties aux substituts

  3. Kyphoplasties aux substituts Patients jeunes sans ostéoporose – Après 50

    ans, considérer PMMA En Stand-Alone : Fractures type A1, (A2 : split < 2mm), A3.1, A3.2  pas de troubles neurologiques Th5-L5  Déformation >15°, Fragment canalaire < 40%  Fractures < 3 semaines
  4. A 1 A 3.1 A 3.2 STABLE A 2 UNSTABLE

    Stable ? AO Classification
  5. A 1 A 3.1 A 3.2 STABLE A 2 UNSTABLE

    Stable ? Conservative Surgical AO Classification
  6. A 1 A 3.1 A 3.2 STABLE A 2 UNSTABLE

    Stable ? Conservative Surgical Conservative Surgical AO Classification
  7. Substituts phosphocalciques Calcibon KyphoS – Expérience personnelle limitée (5 cas)

    – Étude BEST en cours Granules J-P STEIB
  8. Calcibon TM Biomet Merk Pas de réaction exothermique Cohésion 1

    min Cristallisation 3 min Résistance à la compression 6 h 30 MPa 72 h 60 MPa ( N: Os spongieux 20 MPa ) Ostéointégration: à partir de 6 mois
  9. Utilisation Calcibon Conserver au réfrigérateur Obturer les canules à la

    cire à os Bonne assistance
  10. Avantages / Inconvénients Difficile à manipuler Temps de cristallisation court

    Peu radio-opaque Résistance mécanique ? Résorption Fuites sans conséquences Non exothermique
  11. Autres utilisations Associées avec fixation postérieure – Fractures B/C sans

    troubles neurologiques – + Décompression postérieure si troubles neurologiques Combinaison avec PMMA – Fractures avec split (A2)
  12. Technique chirurgicale AG, position en lordose (réduction de la fracture)

    Prophylaxie antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  13. Technique chirurgicale AG, position en lordose (réduction de la fracture)

    Prophylaxie antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  14. Technique chirurgicale AG, position en lordose (réduction de la fracture)

    Prophylaxie antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  15. Technique chirurgicale AG, position en lordose (réduction de la fracture)

    Prophylaxie antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  16. Technique chirurgicale AG, position en lordose (réduction de la fracture)

    Prophylaxie antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  17. Technique chirurgicale AG, position en lordose (réduction de la fracture)

    Prophylaxie antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau -Repositionnement fréquent des ballons -Respect du plateau (3mm)
  18. Technique chirurgicale AG, position en lordose (réduction de la fracture)

    Prophylaxie antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau -Repositionnement fréquent des ballons -Respect du plateau (3mm)
  19. Prendre le temps

  20. Jusqu’à 60 min pour reconstruire Prendre le temps

  21. None
  22. None
  23. None
  24. Expérience Cas simples Associé spondylodèse Fractures A3, split Mixages de

    ciments
  25. None
  26. 48 h 1 an

  27. Préférable

  28. Mais Fuites de ciments Laminectomie !

  29. None
  30. Burst (A3.1) Fragment postérieur important – Ligamentotaxie – Décompression sous

    myélogaphie
  31. Fracture Type C

  32. None
  33. PMMA - Calcibon Dans fractures A2 remplissage antérieure avec PMMA

    remplissage postérieure avec Calcibon
  34. Résultats

  35. Etude Prospective Série: Août 2005 – 2006 Patients 28 16M/12F

    Niveaux 33 Age 38 17-64 Délai après trauma 3.4 days 1-21
  36. Etude Prospective Série: Août 2005 – 2006 Patients 28 16M/12F

    Niveaux 33 Age 38 17-64 Délai après trauma 3.4 days 1-21 Fractures type * A1, A2, A3.1, A3.2 sans deficit neurologique T5-L5 Déformité >15°, Fragment dans canal < 40% Fractures < 3 semaines Patients jeunes
  37. Pre-op, semaine, 2, 6,12, 24,36 mois • Examen clinique VAS

    Roland Morris • X-rays VB kyphosis Segmental kyphosis Beck Index • CT • (MRI) Matériel et Méthode
  38. 33 Niveaux D11 4 D12 4 L1 6 L2 9

    L3 7 L4 2 L5 1 Type A1.1 3 A1.2 21 A3.1 7 A3.2 2
  39. Soins Post-Operatoires • Decubitus strict pendant 6 heures • Clichés

    debout et CT Scan à 24h • Retour à domicile 24 heures post-op • Physiothérapie
  40. Détails techniques Durée opératoire 60 min 35-90 Pression finale des

    ballons 233 PSI 120-400 Volume Calcibon injecté 6.8 ml 4.75-10 Durée d’hospitalisation 48 h – Cas sans traumatismes associés – Kyphoplastie en stand-alone
  41. Complicatio Pas de complications majeures – Hémodynamiques – neurologiques Embolies

    pulmonaires Effraction du mur antérieur (2 / 33) Fuites de ciment (8 / 33) – Veines paravertébrales – Veines épidurales – Dans les disques Aucunes conséquences détectables
  42. 29 ans, VAS 9, A1.2 D12, L1 1 sem

  43. 3 mois 1 an 2 ans

  44. 0 2.5 5 7.5 10 12.5 15 17.5 20 22.5

    25 Pre Intra 24h 7d 2m 12m 28m VB Kyphosis 17 5 6 7 9 10 36m 9 Restauration et maintien de la
  45. Restauration et maintien de la 3° VB Kyphosis 3% Beck

    Index 3° Segmental Kyphosis Résultats à 36 mois
  46. Traitement des douleurs 0 2 4 6 8 10 Pre

    7 j 2m 12m 36m VAS 3 1.3 0.9 7.8 1
  47. Echecs sans révision Dans les fractures de type A3 :

    30 % de fusion du segment vertébral (disque sus-jacent)
  48. 50 y L2 Type A 3.1 VAS 9.5 Pre 24h

    VAS 3 1y VAS 0
  49. 3 y VAS 0

  50. PRE POST 3 y

  51. Solidité 2 cas avec nouveau traumatisme : pas de nouvelle

    fracture au niveau traité
  52. Ciment Résorption ? Ostéo-intégration ? Ostéo-induction ?

  53. Biologie du Calcibon ? • Résorption Ciment après 1 an

    Volumetric calculation CT 24h-1Y 20.3 % (0.3 - 35.3) L’osteointegration est un processus biologique, non prévisible. Pas de pouvoir osteo- inducteur.
  54. Conclusions La kyphoplastie en stand-alone ou associée à une ostéosynthèse

    Est un excellent outil dans le traitement des fractures thoraco-lombaires Est une technique peu invasive, sûre, rapide
  55. X A 1 A 3.1 A 2 A 3.2

  56. Conclusions

  57. Conclusions Problème du Matériel de Comblement (Ciment):

  58. Conclusions Problème du Matériel de Comblement (Ciment): • Propriétés mécaniques

    du Calcibon: bons résultats cliniques
  59. Conclusions Problème du Matériel de Comblement (Ciment): • Propriétés mécaniques

    du Calcibon: bons résultats cliniques • Résultats à long terme nécessaires pour démontrer les propriétés biologiques
  60. Conclusions Problème du Matériel de Comblement (Ciment): • Propriétés mécaniques

    du Calcibon: bons résultats cliniques • Résultats à long terme nécessaires pour démontrer les propriétés biologiques • KyphOs (Kyphon): Utilisation difficile, car timing précis, mais résultats prometteurs. Notre expérience limitée à KPB et osteosynthèse
  61. Conclusions Problème du Matériel de Comblement (Ciment): • Propriétés mécaniques

    du Calcibon: bons résultats cliniques • Résultats à long terme nécessaires pour démontrer les propriétés biologiques • KyphOs (Kyphon): Utilisation difficile, car timing précis, mais résultats prometteurs. Notre expérience limitée à KPB et osteosynthèse • CPC ( < 50 ans)
  62. Conclusions Problème du Matériel de Comblement (Ciment): • Propriétés mécaniques

    du Calcibon: bons résultats cliniques • Résultats à long terme nécessaires pour démontrer les propriétés biologiques • KyphOs (Kyphon): Utilisation difficile, car timing précis, mais résultats prometteurs. Notre expérience limitée à KPB et osteosynthèse • CPC ( < 50 ans) • Si Instabilité sévère: PMMA ou CPC+PMMA
  63. Merci de votre Attention

  64. Merci de votre Attention