Pourquoi tous les développeurs sont ils barbus ?

Pourquoi tous les développeurs sont ils barbus ?

Contrairement à beaucoup d’idées reçues, l’informatique n’a pas été créé par et pour les hommes blancs américains et européens, et seulement eux. Loin de là !

Comment se fait-il alors que les femmes et les « minorités » soient si peu nombreuses dans les écoles d'informatique, dans les réponses aux offres d'emploi, et qu'il soit si difficile de citer les contributeur•ice•s qui ne correspondent pas au cliché du développeur barbu amateur de pizza ?
Conférence présentée lors de MiXit 2017 à Lyon

C10372fa185fe953f9546de18cc3ef0c?s=128

Goulven Champenois

April 21, 2017
Tweet

Transcript

  1. 1.

    Pourquoi tous les développeurs sont-ils barbus ? Signé : un

    développeur barbu (désolé) Kit anti-mythe anti-sexisme
  2. 2.

    Parce qu’ils ont inventé l’informatique pardi ! Pourquoi tous les

    développeurs sont-ils barbus ? Totalement 
 faux ! Ceci est une mite. Vous en verrez quelques-unes dans cette présentation.
  3. 3.

    Entre 1943 et 1946 aux US, l’ordinateur ENIAC a été

    construit pour le calcul balistique. Les femmes embauchées pour le programmer, tâche ingrate, ont du faire de la rétroingéniérie car les plans étaient secret défense, et ont posé les bases de la programmation : structures de contrôle, fonctions réutilisables, et pair programming. Jean Bartik et Fran Bilas, 2 des programmeuses de l’ENIAC Programmation du tout premier ordinateur
  4. 4.

    “Amazing” Grace Hopper Fatiguée de programmer en langage machine, elle

    conçut le premier langage de haut niveau, en 1952, précurseur du COBOL (encore utilisé par certaines banques et assurances). Elle a reçu la médaille présidentielle de la liberté, mais 24 ans après son décès. movl $4, %eax movl $1, %ebx movl $str, %ecx EVALUATE TRUE WHEN x NOT ZERO PERFORM proc END-EVALUATE
  5. 5.

    Shafi Goldwasser Brillante chercheuse en informatique, diplômée des plus grandes

    universités. Elle a reçu plus d’une douzaine de distinctions pour ses contributions au domaine de la cryptologie, parmi lesquelles : - le prix Gödel en 1993 et 2001, - le prix Hopper en 1996 - le RSA award en 1998, - le Turing award en 2011…
  6. 6.

    Et beaucoup d’autres femmes… • Margaret Hamilton, qui a écrit

    le code permettant à Apollo 11 de se poser sur la lune et de revenir. Vous trouvez que gérer les dates est compliqué ? Alors imaginez ce que c’est quand on doit synchroniser deux modules dans l’espace, et que le radar de l’un sature le bus de l’ordinateur d’informations erronées… • Radia Perlman, qui a conçu le protocole STP, l’algorithme qui permet aux messages de traverser la planète par le chemin le plus court. • Ada Lovelace, auteure du premier algorithme et qui a porté bien plus loin les idées de Charles Babbage.
  7. 7.

    Mais qui est mis 
 en avant ? Les femmes

    ont inventé l’ingénierie logicielle…
  8. 8.
  9. 11.
  10. 12.

    Les utilisateurs sont moins souvent présents sur les illustrations des

    constructeurs aujourd’hui. Mais les clichés du genre sont encore là : sur le site de Microsoft les hommes travaillent, les femmes s’occupent des enfants.
  11. 13.
  12. 14.

    Parce qu’ils sont meilleurs en sciences ? Totalement 
 faux

    ! Pourquoi tous les développeurs sont-ils barbus ?
  13. 15.

    https://martinfowler.com/articles/born-for-it.html Les premiers ordinateurs se programmaient à la main. Dans

    les années 50-60, l’essor de la profession crée une forte demande mais les études n’existent pas encore. Pour recruter, les entreprises font donc passer des tests d’aptitude. Persuadées que les profils “matheux-asociaux” sont “nés” pour coder, elles ne recrutent que les hommes correspondant à ce stéréotype.
  14. 16.

    Les effets de cette sélection se font encore sentir aujourd’hui,

    comme l’illustre le site du constructeur Hewlett- Paccard : on y voit d’un côté un homme seul au travail, et de l’autre un adolescent incapable de gérer ses émotions.
  15. 17.

    Statistiquement, à l’échelle de la planète, les femmes sont aussi

    bonnes en science et bien meilleures lectrices que les hommes. Les pays où les différences hommes-femmes en science sont les plus marquées sont également les pays les plus sexistes selon le Gender Gap Index. Comme quoi : quand les femmes ont accès à l’éducation et que la culture ne les restreint pas, elles brillent. https://insight.kellogg.northwestern.edu/article/women_and_math_the_gender_gap_bridged
  16. 18.

    https://xkcd.com/385/ Biais cognitif La croyance que les femmes sont moins

    bonnes en science est donc un préjugé inculqué par la société.
  17. 19.

    https://twitter.com/sarah_edo/status/850598701890289669 Illustration de ce biais cognitif : à la fin

    d’une conférence sur l’animation SVG, sujet qu’elle maitrise totalement, Sarah Drasner a été remise en question par un homme incapable d’imaginer qu’elle (une femme) ait pu écrire elle-même ce code —et à la main en plus.
  18. 20.

    Elle est pourtant l’auteur d’un livre sur le sujet, et

    régulièrement invitée à présenter son savoir-faire dans des conférences.
  19. 21.
  20. 22.

    Parce qu’ils sont plus compétents (méritocratie) ? Totalement 
 faux

    ! Pourquoi tous les développeurs sont-ils barbus ?
  21. 23.

    https://twitter.com/jmarieray/status/852279264409997313 Dans le domaine des jeux vidéos, une ambiance sexiste

    toxique et violente règne parmi les joueurs comme les développeurs. Les joueuses et développeuses quittent souvent le domaine ou la profession car elles sont victimes de harcèlement. Déluge de tweets agressifs, menaces de violence ou de meurtre sont monnaie courante (le #gamergate n’est qu’un exemple parmi beaucoup, malheureusement).
  22. 24.

    “I’m not a Linux kernel developer any more.”
 “I did

    not want to work professionally with people who were allowed to get away with subtle sexist or homophobic jokes.” http://sarah.thesharps.us/2015/10/05/closing-a-door/ Experte en 3D et en conception logicielle, et contributrice au développement du noyau de Linux des années durant, elle a quitté ce rôle, fatiguée de devoir supporter des remarques sexistes et homophobes dans les conversations techniques. L’atmosphère toxique et l’absence de modération a fait perdre ses compétences à la communauté Open Source. Sarah Sharp
  23. 26.

    Mansplaining (parfois traduit par “mecspliquer”) désigne le fait pour un

    homme d’expliquer à une femme quelque chose qu’elle connaît très bien, sur un ton en général condescendant. Exemple : à une autrice l’histoire de son roman, à une enseignante son cours (en y ajoutant des erreurs), à une journaliste brésilienne l’économie de son pays (avec des statistiques incorrectes), le gallois à une galloise, l’accouchement à une mère de jumeaux…
  24. 27.

    https://twitter.com/SchneidRemarks/status/839910253680553988 Nicole Hallberg et Martin Schneider travaillaient ensemble. Il attribuait

    son efficacité à sa plus grande expérience.
 Pourtant un jour les clients se mettent à l’insulter, à critiquer son travail et son professionnalisme. Il réalise que depuis quelques jours ses mails étaient signés “Nicole”. Ils échangent alors volontairement leurs signatures pendant 1 semaine : la productivité de sa collègue Nicole double, la sienne chute. Leçon : le genre influence la perception de la compétence.
  25. 29.

    En 1980, les ordinateurs personnels commencent à arriver sur le

    marché —et ils sont présentés comme destinés aux garçons.
  26. 30.

    https://start.lesechos.fr/rejoindre-une-entreprise/actu-recrutement/pourquoi-les-femmes-ont-deserte-l- informatique-dans-les-80-s-6607.php Conséquence… Encouragés par leur expérience avec un Atari,

    Amstrad ou autre, les garçons s’engouffrent dans les études d’informatique. La part des femmes, qui avait doublé jusque-là, redescend à 10%, la part que rien ne décourage.
  27. 31.

    https://www.bostonglobe.com/metro/2016/03/28/look-how-women-outnumber-men-college- campuses-nationwide/YROqwfCPSlKPtSMAzpWloK/story.html Depuis 1978, les étudiantes sont majoritaires aux US.

    Et c’est pareil aux États-Unis. D’ailleurs depuis 1978, il y a plus de femmes que d’hommes en études supérieures là-bas…
  28. 32.

    https://twitter.com/pwnela/status/648506060068790272 Et comme l’illustre Pamela Marie dans son Tweet, être

    dans un environnement exclusivement masculin —tel qu’une conférence technique— peut être source de malaise pour une femme. On peut avoir l’impression d’être entourée de clones, et ne pas être à l’aise quand tous les regards se posent sur sa poitrine —on a beau aimer porter un t-shirt à message, c’est toujours ambigu.
  29. 33.

    En plus, c’est absurde Isabelle Collet - Les informaticiennes, de

    la dominance de classe aux discriminations de sexe http://video.upmc.fr/differe.php?collec=S_C_colloquium_lip6_2012&video=20 Comme l’explique Isabelle Collet, chercheuse à l’université de Genève, les métiers de l’informatique étaient initialement perçus comme féminins contrairement à ceux de l’industrie en général : pas besoin de force physique, pas de danger, non salissant, et pouvant même être exercé de chez soi.
  30. 34.
  31. 35.

    Temps partiel et télétravail Dans un sondage informel sur Twitter,

    Jessica Rose demandait aux gens ce qu’ils apprécieraient plus encore qu’une augmentation de salaire. En majorité, la réponse était : plus de temps libre, et pouvoir télétravailler (ce qui revient à plus de temps libre). Bizarrement, personne n’a parlé de distributeur de bière, de table de ping-pong ou de baby-foot. Avis aux startups et autres compagnies qui ne mettent que ces avantages en avant pour recruter…
  32. 36.

    Parce que c’est plus simple de rester entre hommes ?

    Si c’est ça, c’est
 bien dommage ! Pourquoi tous les développeurs sont-ils barbus ?
  33. 37.

    https://twitter.com/ashedryden/status/389066979325534208 Il vous paraît difficile à croire que les hommes

    excluent volontairement les femmes de la profession ? Vous pensez que c’est une attitude à peine digne de l’école primaire ? Moi aussi. Et pourtant… Quand Ashe Dryden, programmeuse et champion de l’inclusion (consultée par la Maison Blanche) demande à des femmes qui ont osé parler d’une situation de harcèlement ce qui s’est produit ensuite, 23 sur 25 (soit 92% de l’échantillon) répondent qu’elles ont été virées. Vous vous rendez compte ?
  34. 38.

    Elle.fr / Harcèlement sexuel : 95% des femmes qui le

    dénoncent perdent leur emploi. Quelles solutions ? http://www.elle.fr/Societe/Interviews/Harcelement- sexuel-95-des-femmes-qui-le-denoncent-perdent- leur-emploi-Quelles-solutions-3097880 Et c’est pareil en France…
  35. 42.

    Ils débattent de la légitimité de conserver le congé maternité

    dans la loi sur la couverture de soin aux États-Unis. Aucune femme n’est cachée par l’angle de vue : cette discussion s’est tenue exclusivement entre hommes. 
 Il est totalement aberrant qu’une telle décision puisse être laissée entre les mains de ceux qui n’en porteront jamais les conséquences directes…
  36. 43.

    Le 1er janvier 2000, Lawrence Lessig (professeur de droit à

    l’université de Harvard et politiquement actif contre la propriété intellectuelle utilisée pour museler la libre expression), publie un essai expliquant que le code informatique est l’équivalent des lois dans le cyberespace. http://harvardmagazine.com/2000/01/code-is-law-html
  37. 44.

    Voici les points de cet essai qui nous concernent :

    Le code détermine ce qui est possible ou impossible, qui a accès à quoi. Celles et ceux qui l’écrivent ont la responsabilité de prendre les besoins des autres en compte.
  38. 46.

    Je vous rappelle l’impact d’une vision sexiste de l’informatique sur

    les études et donc les carrières : montrer les ordinateurs comme “un jeu pour garçons” dans les années 80 a fait chuter le taux de femmes en études d’informatique de 20% à 10%.
  39. 48.
  40. 49.

    Emily Temple-Wood, The Troll Taunter https://backchannel.com/one-womans-brilliant-fuck-you- to-wikipedia-trolls-aab4107d374b Je trouve très

    inspirante l’histoire d’Emily Temple-Wood. À chaque attaque sexiste, cette contributrice Wikipedia complète la fiche Wikipedia d’une femme. Elle alchimise le négatif en positif, c’est très inspirant et fort de sa part.
  41. 50.

    Pour les hommes • Lisez les témoignages —en mettant vos

    préjugés au placard ! • Abonnez-vous à des comptes de féministes et diversifiez vos sources d’informations en général. • Acceptez d’être imparfaits car issus d’une société imparfaite. • Mesurez vos privilèges. • Laissez les femmes parler —sans les couper ! • Intervenez face au sexisme et au harcèlement autour de vous. • Prenez des temps partiels et des congés paternité, pour casser l’idée que les femmes sont un “risque” à l’embauche, et parce qu’élever ses propres enfants est un moment fantastique que je vous encourage tous à expérimenter.
  42. 52.

    http://projetcrocodiles.tumblr.com/ Il est normal de ne pas savoir comment réagir

    face à une situation de harcèlement ou de sexisme. Heureusement, le projet Crocodiles donne de nombreux conseils pratiques, en BD pour plus de clarté.
  43. 53.

    https://mfbt.ca/some-garbage-i-used-to-believe-about- equality-e7c771784f26 Vous pouvez également lire le témoignage d’un homme

    intitulé “Some garbage I used to believe about equality” (quelques âneries sur l’égalité que je croyais jusque-là).
  44. 54.

    À retenir • Le sexisme écarte les femmes des études

    d’informatique depuis 1980, et les discriminations les écartent du métier depuis toujours. • Pourtant les fondements de l’ingénierie logicielle sont l’œuvre de femmes. • Le code est un outil de pouvoir social, politique, et plus. • La diversité peut paraître moins confortable mais elle est indispensable, et chacun doit la promouvoir.