Objectif : Zéro déchet (à Hévéa)

Objectif : Zéro déchet (à Hévéa)

Conférence présentée avec Laura Moiré à Hévéa.

C10372fa185fe953f9546de18cc3ef0c?s=128

Goulven Champenois

November 30, 2017
Tweet

Transcript

  1. OBJECTIF : ZÉRO DÉCHET Une intervention de Goulven Champenois &

    Laura Moiré
  2. 2016 C’était une année catastrophique, avec l’arrivée de Donald à

    la présidence, mais aussi tous les départs : Carrie Fischer, David Bowie, Léonard Cohen, George Michael, Prince, Fidel Castro, Mohammed Ali… On a ressenti le besoin de se nettoyer, de marquer la transition avec la nouvelle année.
  3. On est donc allés, le 31 décembre, se baigner au

    Parc de la Feyssine, au Nord de Lyon. Il est plutôt beau en photo, ce parc, mais…
  4. Quand on est arrivés, on a déchanté. Du plastique dans

    les arbres, des restes de pique-nique abandonnés en tas par terre, du verre en miettes, et même… Une carcasse de voiture dans l’eau. (On s’est quand même baignés, dans un coin à peu près épargné.)
  5. Voir le Rhône dans cet état nous a beaucoup secoués.

    Au bout de quelques jours on a décidé d’aller nettoyer ce qu’on pouvait, et on a posté un message sur les réseaux sociaux pour qui voulait participer.
  6. À notre grande surprise, 10 personnes qu’on ne connaissait pas

    nous ont rejoints, et en 3h on a ramassé une centaine de kilos de déchets, dont des bidons en plastique et une roue de voiture envasée.
  7. © Antoine Repesse (www.antoinerepesse.com) On sentait qu’on avait fait un

    acte utile, mais ces emballages nous étaient familiers. Même si nos déchets finissent en décharge ou en incinérateur, le vrai problème c’est qu’en les achetant, on encourage leur production.
  8. 390KG En se renseignant, on a appris que chaque français

    génère en moyenne 390kg de déchets ménagers par an. C’est énorme ! Plus d’un kilo par jour… Plus que notre consommation de nourriture !
  9. ON FAIT TOUS PARTIE DU PROBLÈME. MAIS ON PEUT CHOISIR

    DE FAIRE PARTIE DE LA SOLUTION.
  10. Et là, Zéro (déchet) est arrivé.

  11. Aux États-Unis, Béa Johnson et sa famille ne produisent plus

    qu’un bocal par an de déchets (hors déchets recyclables ou compostables). C’est donc qu’il est possible de faire autrement.
  12. DÉCHET : DÉFINITIONS • Dictionnaire : « Bien meuble destiné

    à l’abandon » • En langage courant : truc qui pollue • Pour les multinationales : un trésor • Selon la permaculture : une ressource inexploitée
  13. POURQUOI RÉDUIRE SES DÉCHETS ? 1. Pour l’écologie : les

    déchets ménagers sont soit incinérés soit enfouis. L’incinération consomme une énergie colossale et produit des fumées polluantes et des résidus solides toxiques (les mâchefers) dont on ne sait quoi faire… Et dont on se débarrasse en comblant les routes, les murs des bâtiments, les aires de jeux pour enfants… L’enfouissement pollue la terre et les nappes phréatiques à cause du jus (lixiviat) qui s’échappe des déchets en décomposition et qui finit par s’infiltrer dans le sol, car les membranes de protection ne font que ralentir le processus sans l’empêcher. Dans les deux cas, les gaz produits sont brûlés en torchères et rejetés sous forme de fumées, c’est la fameuse “valorisation énergétique”.
  14. POURQUOI RÉDUIRE SES DÉCHETS ? 2. Parce qu’on ne sait

    pas recycler la plupart des déchets ! Quelques exemples : • Les mélanges plastique-aluminium (emballages de chips, emballages “fraîcheur”, gourdes de compote) sont indissociables et donc impossibles à recycler. • Le discours magique “Vos bouteilles en plastique deviennent des pulls polaires, vos canettes deviennent des chassis de voiture” est très éloigné de la réalité. Le plastique ne peut être recyclé qu’une seule fois, et 50% des bouteilles et flacons ne sont pas recyclés mais incinérés. Les objets produits à partir de plastique ou aluminium recyclé ne seront pas recyclables du tout. • Le papier perd en qualité à chaque recyclage. • Seul le verre est recyclable un grand nombre de fois, mais c’est un procédé qui demeure bien plus énergivore que les consignes, enterrées par le marketing… Saviez-vous que vos couverts jetables mettront des siècles à disparaître, longtemps après vous ?
  15. POURQUOI RÉDUIRE SES DÉCHETS ? 3. Pour faire des économies

    : la gestion des déchets coûte plus de 14 milliards d’€ par an aux communes, et la taxe d'enlèvement a quadruplé en 20 ans… L’argent nécessaire est récolté par le biais des impôts. C’est donc nous qui payons !
  16. LES 5 “R” Un moyen mnémotechnique

  17. LES 5 “R” Refuser Le meilleur déchet c’est celui qu’on

    ne produit pas. Refuser les emballages, les couverts jetables…
  18. LES 5 “R” Réduire Sa consommation : par exemple les

    vêtements d’aujourd’hui sont faits de fibres de mauvaise qualité, et s’abîment très vite. Acheter moins, mais plus durable.
  19. LES 5 “R” Réutiliser Nombre d’objets jetables existent en version

    à usages multiples. Pensez à l’occasion également (en plus c’est économique).
  20. LES 5 “R” Réparer Choisir des objets réparables. Apprenez à

    réparer vous-mêmes, les repair- cafés et autres sont là pour ça. Et ça booste la confiance en soi de se dire « Je sais faire ça ! »
  21. LES 5 “R” Recycler Triez, compostez, vendez, donnez… Tout est

    utilisable. La poubelle et la déchetterie devraient être le tout dernier recours.
  22. COMMENT RÉDUIRE SES DÉCHETS Zéro déchet est un objectif, pas

    une obligation. Pièce par pièce, voici des conseils et astuces.
  23. À LA CUISINE • Compost et/ou lombricompost • Acheter en

    vrac • S’abonner en AMAP, aller au marché • Biscuits et gâteaux maison • Graines germées maison Si vous êtes motivés : • Margarine, houmous, tapenade, pesto, confitures, kefir… • Moins de viande et de produits animaux
  24. LE SAVIEZ-VOUS (1) ? F.B.I. Fausse Bonne Idée Vous pouvez

    remplacer un sachet de levure chimique par 1 cuillerée de bicarbonate de soude et quelques gouttes de vinaigre de cidre. On économise sur le prix au kilo, et on évite deux emballages inutiles. En plus avec une grande boîte ça devient simple de se servir de bicarbonate pour, par exemple, nettoyer les faïences ou fabriquer des tablettes lave-vaisselle…
  25. LE SAVIEZ-VOUS (2) ? Super marge ! Le thé dans

    les sachets, c’est la poudre qui reste au fond des sacs, les feuilles trop en miettes pour être vendues en vrac. Achetez des boules à thé et du bon thé en vrac, ce sera meilleur et beaucoup moins d’emballages !
  26. Voici quelques recettes pour se faire plaisir, avec des produits

    bruts disponibles en vrac, sans y passer des heures. RECETTES FACILES
  27. 30 minutes chrono, végétalien et léger en gluten Mélanger 1

    banane mûre écrasée dans un saladier avec 60g de flocons d’avoine, 2 cuillerées à soupe de sirop d’agave (ou de riz, ou d’érable), des graines, des fruits secs, des morceaux de chocolat. Étaler de petits tas sur une plaque de cuisson et cuire entre 10 et 15 minutes au four, à 180°C. https://lafeestephanie.blogspot.fr/2017/04/recette- des-cookies-aux-flocons-davoine.html?m=1 COOKIES BANANE-AVOINE
  28. Dénoyauter quelques dattes moelleuses et faites-les tremper plusieurs heures dans

    un petit bol d’eau avec quelques gouttes de fleur d’oranger. Mettre les dattes dans le bol du blender avec des fruits coupés (pêches, abricots, bananes, poires…) et commencer à mixer. Réintégrez l’eau de trempage et du lait de riz jusqu’à obtenir la consistance désirée. Verser dans de grands verres — sans paille bien sûr ! SMOOTHIE DATTES
  29. 20 minutes chrono, végétalien et facilement sans gluten Mélanger 250g

    de flocons d’avoine avec 20g de farine (blé, riz, coco…) et 100g de graines (lin, noisettes, noix, tournesol…). Ajouter 100g de sirop d’agave (ou de riz, ou d’érable), 30g d’huile de tournesol, malaxer. Ajouter 50g d’eau, des épices, éventuellement 30g de sucre en plus. Mélanger. Étaler sur une plaque et cuire 20 à 30 minutes à 150°C en mélangeant toutes les 10 minutes. Ajouter des fruits secs et/ou du chocolat après cuisson et refroidissement. http://rappelletoidesmets.fr/muesli-granola-maison-croquant/ GRANOLA
  30. 20 minutes chrono, végétalien et facile à faire Mélanger 445g

    d’eau tiède, 5g d’eau de fleur d’oranger, 250g de semoule de blé dur fine ou extra-fine, 8g de levure de boulanger fraîche, 3g de sel et une petite cuillère de bicarbonate de soude. Tout mixer pendant plusieurs minutes. Couvrir et laisser reposer 15 minutes. Verser de petites louches sur une poêle chaude, laisser éclater les bulles jusqu’à ce que la surface paraisse sèche, retourner les crêpes et laisser cuire l’autre côté quelques instants. Ces crêpes délicieuses se conservent plusieurs jours. http://www.cestmafournee.com/2015/02/les-crepes-mille-trous- baghrir.html CRÊPES MILLE TROUS
  31. 20 minutes, végétalien et étonnant Verser le jus de trempage

    d’une boîte de pois chiches dans un grand contenant. Faire fondre du chocolat noir au bain-marie et le laisser tiédir. Monter le jus en neige, en incorporant un peu de sucre en poudre puis incorporer doucement le chocolat. Verser dans des verrines et faire prendre au congélateur . Se conserve plusieurs jours. Les enfants adorent ! https://vegan-pratique.fr/recette/mousse-au-chocolat-aquafaba/ MOUSSE AU CHOCOLAT SANS ŒUFS
  32. DANS LA SALLE DE BAIN • Cotons jetables -> Cotons

    lavables • Coton-tiges -> Auriculi • Mouchoirs -> En tissu (quelques centimes chez Emmaüs) • Gel douche & shampooing -> savon et shampooing solides • Protections périodiques -> Cup, serviettes tissu, culotte Thinx Si vous êtes motivés : • Shampooing -> Rhassoul ou shikakai et huiles essentielles • Dentifrice -> Dentifrice maison (à l’argile ou au blanc de Meudon) • Mousse à raser -> Blaireau + savon
  33. POUR LE MÉNAGE • Liquide vaisselle -> Savon d’Alep en

    bloc • Savon noir, bicarbonate et vinaigre blanc Si vous êtes motivés : • Tablettes lave-vaisselle -> Les faire soi-même • Éponge -> Tawashi (inusable) • Lessive -> La fabriquer soi-même
  34. À L’EXTÉRIEUR • Prévoir une gourde • Emporter des mouchoirs

    en tissu • Apporter sacs en tissu et boîtes • Demander « sans paille », « sans serviette » Si vous êtes motivés : • Amener couverts ou baguettes
  35. ASSOCIATIONS Zéro Waste France milite auprès des instances et coordonne

    différentes actions afin d’informer et d’encourager à la réduction des déchets au niveau national.
  36. ASSOCIATIONS Zéro Déchet Lyon organise des actions, milite auprès des

    instances locales et des entreprises, forme le public à la réduction des déchets, propose des ateliers pour apprendre à faire soi-même.
  37. ASSOCIATIONS Récup & Gamelles récupère des invendus et les transforme

    en conserves et en repas délicieux. Ils aident également en diffusant des recettes pour utiliser les restes et autres produits souvent jetés.
  38. ASSOCIATIONS Mouvement de Palier forme des ambassadrices et ambassadeurs de

    tri : des personnes référentes dans leur immeuble afin d’encourager les habitants à mieux trier les déchets. Ils organisent régulièrement des visites de centre de tri afin d’informer le grand public.
  39. ASSOCIATIONS Les Compostiers est une association qui œuvre à mettre

    en place des composteurs de quartier. Ils en ont déjà mis en place un grand nombre mais plus il y en aura mieux ce sera !
  40. ASSOCIATIONS Enfin, Eisenia aide à la mise en place de

    lombricomposteurs. Ce système, complémentaire du composteur classique, permet de transformer les déchets organiques en terreau, chez soi.
  41. On ne peut pas tout faire tout seul. Mais si

    personne ne fait rien, ça n’avancera jamais.
  42. QU'EST-CE QUE VOUS ALLEZ CHANGER EN PREMIER ? Acheter en

    vrac ? Chercher un composteur de quartier ? Devenir végétarien quelques jours par semaine ? Trier et vendre ou donner le superflu ? Acheter ou coudre des lingettes démaquillantes ? Remplacer 36 crèmes hydratantes par une seule huile ? Fabriquer du dentifrice ? Acheter un auriculi ? Acheter ou coudre des mouchoirs en tissu ? Acheter une cup ? Cuisiner plus souvent ?