Upgrade to Pro — share decks privately, control downloads, hide ads and more …

Intérêt de la Cyphoplastie par Ballonnet Kyphon P.Tropiano

02a9977d1d0662421ee64fc05f765281?s=47 journeevertebro
June 17, 2013
68

Intérêt de la Cyphoplastie par Ballonnet Kyphon P.Tropiano

9H20 9H30 Intérêt de la Cyphoplastie par Ballonnet Kyphon P.Tropiano

02a9977d1d0662421ee64fc05f765281?s=128

journeevertebro

June 17, 2013
Tweet

Transcript

  1. Intérêt de la Cyphoplastie par Ballonnet Kyphon dans la Reconstruction

    Vertébrale P.TROPIANO MD, PhD Hôpital Nord Marseille Université de la Méditerranée Actualités en Vertébroplastie et en Kyphoplastie Paris 2010
  2. Traitement des Fractures Vertébrales – Buts et Principes • Permettre

    la consolidation des lésions ostéoarticulaires (rétablissement de la continuité anatomique) … • … en maintenant ou rétablissant les fonctions rachidiennes – la stabilité – l’équilibre sagittal et frontal – le calibre canalaire
  3. Reconstruction Vertébrale: Principes • la Reconstruction vertébrale est réalisée par

    – Réduction déformation – Maintien de réduction et rétablissement de l’anatomie vertébrale: – Consolidation fracture – par Renforcement Corporéal – ou Comblement des pertes de substances osseuses – +/- Stabilisation chirurgicale
  4. HISTORIQUE Période Pre BÖHLER Correction de l’angulation par traction longitudinale

    et pression sur la gibbosité. Résultats jamais mentionnés, pas de contention. Contre-indiquée si Paralysie
  5. HISTORIQUE Période Pre BÖHLER: début XXème Apparition de la radiologie:

    fractures sans paralysie. Traitement du début du XXème siècle: décubitus pendant des mois, puis corset pendant des années Magnus (1929): premier résultats du traitement dit ’Fonctionnel’: repos au lit sur plan dur puis massages et lever précoce. (4mois). Opposé à réduction, à chirurgie et contention.
  6. HISTORIQUE Période BÖHLER: Réduction  Réduction cyphose en hyper-extension 

    Corset plâtré en forte lordose  Rééducation immédiate sous plâtre et verticalisation Codification du traitement Eléments fondamentaux: toujours associés
  7. HISTORIQUE Période BÖHLER: Réduction Technique: Sous A/L Patient en décubitus

    ventral Sangle sous les aisselles: traction hyperextension Si réduction insuffisante, partie inférieure du corps relevée
  8. HISTORIQUE Période BÖHLER: Réduction Technique: Contention par corset 3 points

    avec appui sternal, pubien et lombaire Rééducation intensive précoce Toutes fractures avec angulation: réduction même si paralysie. Indication opératoire si fracture luxation paralysante
  9. HISTORIQUE Période Post BÖHLER et Contemporaine  Méthode de Réduction

    Progressive  Méthodes ne cherchant pas à obtenir une réduction des déformations  Méthodes de réduction immédiate
  10. HISTORIQUE Période Contemporaine  Méthode de Réduction Progressive Amélioration du

    Traitement Fonctionnel de NICOLL. Précurseurs: Goutallier, Sénégas, Vital Réduction progressive de la déformation grâce à un billot souple ou pneumatique élevé au fil des jours. (3 semaines) Puis corset plâtré
  11. HISTORIQUE Période Contemporaine  Méthodes ne cherchant pas à obtenir

    une réduction des déformations Nombreux chirurgiens restent fidèles au traitement fonctionnel de Magnus ou à la méthode de Nicoll.  Repos simple au lit, pendant quelques semaines, avec des antalgiques et, au début, un coussin lordosant.  Lombostat en lordose, pour permettre une verticalisation rapide et rééducation musculaire.
  12. Période Contemporaine  Réduction Immédiate par Manœuvres Externes  Réduction

    Orthopédique contrôlée des fractures du Rachis: R.LOUIS Reprend point par point les principes de réduction orthopédique des fractures des membres
  13. Réduction Orthopédique contrôlée des fractures du Rachis: R.LOUIS : 1.

    Installation du patient en position de cyphose initiale
  14. 2. Traction Axiale TRACTION EN CYPHOSE A B

  15. 3. Mise en Lordose LORDOSE C

  16. 4. Confection du corset plâtré

  17. Résultats • Réduction satisfaisante 78% • Perte réductionnelle sous plâtre

    • Retour état initial : 73% LIMITES DES Méthodes Orthopédiques?
  18. Quand Réduire et Déformation ~100 ~ 200 Corset Chirurgie

  19. Quand Réduire et Déformation ~100 ~ 200 Corset Chirurgie

  20. Méthodes de Reconstructio n

  21. Méthodes Chirurgicales • Par voie postérieure à ciel ouvert ou

    voie Percutanée. • Reduction + Stabilisation + greffe interapophysaire et intertransversaire.
  22. • A1 • A2

  23. • A3 • B • C

  24. Méthodes chirurgicales •Voie antérieure seule •Thoracotomie •Thoraco-phéno lombotomie •Lombotomie •Réduction

    + •Décompression + •Reconstruction + •Stabilisation
  25. Méthodes chirurgicales •Voie antérieure de seconde intention •mini-thoracotomie •mini-thoraco- phrénotomie

    •mini-lombotomie •Greffe de reconstruction disco-corporéale pour perte de substance osseuse
  26. Méthodes Conservatrices • TRT Percutané – Réduction : à l’aide

    soit –Installation en Lordose et Relèvement enfoncement: KPB – Pas de Contention par corset – Réhabilitation posturale
  27. Méthodes chirurgicales •Osteosynthèse Posterieure associée à une KPB. • Reconstruction

    antérieure grâce aux ballons • Stabilisation par le support antérieur et l’ostéosynthèse • Maintien de la Réduction But: Eviter un temps antérieur
  28. Place et Intérêts de la Kyphoplastie 99 % de transpiration

    1 % d’inspiration
  29. Technique AG, position en lordose (réduction de la fracture) Prophylaxie

    antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  30. Technique AG, position en lordose (réduction de la fracture) Prophylaxie

    antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  31. Technique AG, position en lordose (réduction de la fracture) Prophylaxie

    antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  32. Technique AG, position en lordose (réduction de la fracture) Prophylaxie

    antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  33. Technique AG, position en lordose (réduction de la fracture) Prophylaxie

    antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau
  34. Technique AG, position en lordose (réduction de la fracture) Prophylaxie

    antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau -Repositionnement fréquent des ballons -Respectez les plateaux (3mm)
  35. Technique AG, position en lordose (réduction de la fracture) Prophylaxie

    antibiotique Bonne fluoroscopie Placement percutané trans ou extra-pédiculaire selon niveau et type de fracture Prévoir position des canules et des ballons sur le Ct-Scan pré-opératoire : dans le foyer de fracture Choix du / des ballons selon taille de la vertèbre et niveau -Repositionnement fréquent des ballons -Respectez les plateaux (3mm)
  36. Prendre le temps

  37. Jusqu’à 60 min pour reconstruire Prendre le temps

  38. None
  39. None
  40. None
  41. Pre Post 1y 3y

  42. 26 y L1 Type A 3.2 VAS 9

  43. 1 y VAS 1 2 y VAS 0

  44. 3y VAS 0

  45. Indication limite : Non

  46. 48 h 1 an

  47. Préférable

  48. Avantages KPB • Les ballons – Différentes tailles et orientations:

    Adaptabilité. – Pression uniforme des ballons: déplissage de la fracture. • Témoin de l’effet de réduction: diminution de la pression de gonflage – Possibilité de les repositionner à volonté en fonction des fragments à réduire, – Choix du positionnement du ciment et de sa quantité.
  49. Nouveaux Dispositifs • Développés pour le traitement des VCF essentiellement

    A1 ostéoporotique, • Possible alternative au relèvement d’un enfoncement vertébral régulier, • Impossible de reconstruire des fractures comminutives, car pas de ballon de travail • Stabilité des dispositifs
  50. A 1 A 3.1 A 3.2 STABLE A 2 INSTABLE

    Stable ? AO Classification
  51. A 1 A 3.1 A 3.2 STABLE A 2 INSTABLE

    Stable ? Conservateur Chirurgical AO Classification
  52. A 1 A 3.1 A 3.2 STABLE A 2 INSTABLE

    Stable ? Conservateur Chirurgical Conservateur Chirurgical AO Classification
  53. Déformation ~100 ~ 200 Corset Chirurgie Alternative Thérapeutique: KYPHOPLASTIE isolée

    ou associée à ostéosynthèse Indications
  54. Déformation ~100 ~ 200 Corset Chirurgie Alternative Thérapeutique: KYPHOPLASTIE isolée

    ou associée à ostéosynthèse Indications
  55. Conclusions • KPB technique prometteuse au potentiel énorme. • Amélioration

    de la qualité des ciments, • Extension des Indications en traumatologie associées à ostéosynthèse. • Ne pas hésiter à associer une ostéosynthèse • Planning Préop (RX, CT Scan), Positionnement des ballons, • Procédure qui peut être longue. « Patience ».
  56. Companies developing innovative treatments to treat compression fractures should know

    that VCF still stands for Very Compelling Future!
  57. Companies developing innovative treatments to treat compression fractures should know

    that VCF still stands for Very Compelling Future!
  58. None