Upgrade to Pro — share decks privately, control downloads, hide ads and more …

Kyphoplastie couplée à la chirurgie en traumatologie F.Lucas

02a9977d1d0662421ee64fc05f765281?s=47 journeevertebro
June 17, 2013
68

Kyphoplastie couplée à la chirurgie en traumatologie F.Lucas

14H25 14H35 Kyphoplastie couplée à la chirurgie en traumatologie F.Lucas

02a9977d1d0662421ee64fc05f765281?s=128

journeevertebro

June 17, 2013
Tweet

Transcript

  1. Cyphoplastie couplée à la chirurgie en traumatologie : Pertinence des

    classifications Résultats d'une série corrélée à la revue de la littérature. F.Lucas, E. Emery, H. Huet; CHU de Caen.
  2. Traumatologie du rachis thoracolombaire  Pathologie fréquente  Prise en

    charge diagnostique et thérapeutique non consensuelle  Nombreuses classifications basées sur des séries de cas  Pas de lien direct entre les classifications et la prise en charge thérapeutique  Classifications 'opérateur dépendant'
  3. Objectifs de la prise en charge des fractures du rachis

    thoracolombaire (Mc Lain - 2006)  Assurer la protection des éléments nerveux ou restaurer les fonctions neurologiques  Prévenir ou corriger la déformation segmentaire  Prévenir l'instabilité rachidienne  Permettre une mise en charge précoce et le retour à l'état antérieur  Restaurer une mécanique rachidienne normale
  4. Indications chirurgicales  Atteinte neurologique  Perte de hauteur >

    50%  Angulation régionale traumatique > 20°  Recul du mur postérieur > 50%  Signes d'instabilité
  5. Instabilité rachidienne (White et Panjabi)  Stabilité : capacité du

    rachis soumis à des contraintes physiologiques à limiter les déplacements afin de ne pas provoquer de lésion neurologique  Continium entre la stabilité et l'instabilité complète  L'évaluation du degré d'instabilité est indispensable pour porter l'indication thérapeutique
  6. Indication chirurgicale : recherche de critères d'instabilités  Classification de

    Denis : la stabilité est estimée en fonction de l'intégrité osseuse  L'instabilité est objectivée par l'atteinte de la colonne moyenne  Evaluation Rx et TDM
  7. Classification de Magerl  Classification descriptive  Basée sur l'analyse

    du scanner rachidien
  8. Classification de Magerl : algorithme d'analyse Aebi M. Classification of

    thoracolumbar fractures and disclocations – Eur spine J; 2009
  9. Complexe ligamentaire postérieur  Complexe indispensable pour assurer la stabilité

    rachidienne.
  10. Classification de Magerl : groupe B.  160 patients, fractures

    de type A ou B.  30% des fractures de type B sont classées dans le groupe A.  Lésions passées inaperçues au scanner.
  11. Place de l'IRM dans l'évaluation des fractures thoracolombaires  Permet

    d'évaluer l'intégrité des éléments ligamentaires postérieurs  Séquences T2 supprimant le signal de la graisse  Ligaments postérieurs en hyposignal  Interruption de la continuité ligamentaire  Hypersignal : hématome ou oedème
  12. Lésions ligamentaires postérieures.

  13. Place de l'IRM dans l'évaluation des fractures thoracolombaires Spécificité modérée

    :  Risque de faux +  Risque d'indication opératoire par excès
  14. Classifications des fractures du rachis thoracolombaire : TLISS.  Oriente

    la décision thérapeutique  Ne prend pas en compte la déformation rachidienne locale et régionale
  15. Pertinence des classifications • Outils permettant d'orienter la décision thérapeutique

    • Aucune classification n'intègre toutes les variables du traumatisme vertébral • Devraient intégrer les moyens d'imagerie actuels
  16. Chirurgie et Kyphoplastie per-op: Expérience caennaise.  13 patients (

    3 femmes, 10 hommes)  Age moyen : 43 ans ( 17 – 73 ans )  Délai moyen : 3 jours du traumatisme
  17. Chirurgie et Kyphoplastie per-op: Expérience caennaise.  Pas de complication

    liée aux procédures.  Suivi :  Suivi moyen de 3 mois  Absence d'évolution significative de la cyphose  Pas de démontage du matériel  Reprise des activités de la vie quotidienne antérieure : 12/13  Antalgiques palier II : 1/13
  18. Kyphoplastie et chirurgie : Expérience caennaise.

  19. Kyphoplastie et chirurgie. Résultats conformes aux données de la littérature.

     Diminution du nombre d'étages arthrodésés.  Absence de complication liée à la kyphoplastie.  Diminution du risque de démontage.  Maintien de la réduction de la cyphose.  Maintien du gain de hauteur vertébral. Nécessité d'une évaluation à long terme.
  20. Kyphoplastie et chirurgie. Résultats conformes aux données de la littérature.

     Diminution du nombre d'étages arthrodésés.  Absence de complication liée à la kyphoplastie.  Diminution du risque de démontage.  Maintien de la réduction de la cyphose.  Maintien du gain de hauteur vertébral. Nécessité d'une évaluation à long terme.
  21. Kyphoplastie et chirurgie. Résultats conformes aux données de la littérature.

     Diminution du nombre d'étages arthrodésés.  Absence de complication liée à la kyphoplastie.  Diminution du risque de démontage.  Maintien de la réduction de la cyphose.  Maintien du gain de hauteur vertébral. Nécessité d'une évaluation à long terme.
  22. Kyphoplastie et chirurgie. Résultats conformes aux données de la littérature.

     Diminution du nombre d'étages arthrodésés.  Absence de complication liée à la kyphoplastie.  Diminution du risque de démontage.  Maintien de la réduction de la cyphose.  Maintien du gain de hauteur vertébral. Nécessité d'une évaluation à long terme.
  23. Conclusion.  Les classifications des fractures doivent permettre d'orienter la

    prise en charge thérapeutique  L'IRM doit désormais être intégrée à la démarche diagnostic et permettre l'évaluation de l'intégrité des éléments postérieurs  Les fractures compliquées de lésions des éléments postérieurs sont potentiellement instables  Leur traitement serait optimalement chirurgie et kyphoplastie