Se réinventer et être soi à l'ère du numérique

Se réinventer et être soi à l'ère du numérique

Que nous soyons designers, full-stack devs ou gourous du web, à notre compte ou salarié-es, nous n'avons pas le choix : nous devons façonner notre identité numérique, et ce en fonction de qui nous sommes. Mais qui sommes-nous ? Comment réussir à transmettre les bons messages, comment définir ses valeurs ? Un tour d'horizon du design de soi, de la carte de visite au discours marketing.

Une intervention donnée à Blend Web Mix le 2 novembre 2016. Lyon, France.

A285c84667e92236fb8536b5cca258f1?s=128

Marie-Cécile Paccard

November 02, 2016
Tweet

Transcript

  1. Se réinventer et être soi Marie-Cécile Paccard 2 novembre 2016

    à l’ère du numérique Photo : Samuel Zeller
  2. Photo : Samuel Zeller derrière toute personne publique, toute prestation,

    se cache souvent un long travail de définition, de répétition. par ce travail, nous pouvons façonner notre image.
  3. Je m’appelle Marie-Cécile JE SUIS DESIGNER. Je donne des conférences,

    j’écris, je façonne le monde grâce au design. Photo : Thibault Paccard
  4. tout ce que vous voyez sur cet écran m’a demandé

    un an et demi de travail de définition. J’ai orienté tous ces éléments (le texte, les couleurs, la typographie, la photo, son photographe et sa composition, ma posture, mon attitude, le lieu) pour vous renvoyer des connotations bien spécifiques, une image de moi précise. Un an et demi ? Pourquoi autant de temps ? Photo : Thibault Paccard
  5. Le vertige des cartes de visite… tout a commencé par…

  6. un jour tout ce qu’il y a de plus normal,

    on se rend compte qu’on a besoin de nouvelles cartes de visite. Et là, c’est le drame. Est-ce qu’on en profiterait pas pour changer d’intitulé, on se demande ce qu’on va mettre dessus, à quoi elles pourraient ressembler, on regarde notre CV, notre site, notre profil LinkedIn, le vertige monte, on se pose des milliards de questions, comment faire, que dire… QUI EST-ON ?
  7. Juste là. Photo : Roxane Desgagnés Bon. On n’y est

    pas encore. Les cartes de visite ne sont pourtant que le bout du haut de la partie émergée de l’iceberg.
  8. Photo : Roxane Desgagnés Non mais du coup, on choisit

    quoi comme couleurs pour les cartes ? Et la question à laquelle nous allons tenter de répondre aujourd’hui, c’est ce que l’on trouve entre la plaque de glace sur laquelle nous stationnons et les jolies cartes de visite dont nous serons très bientôt 
 très fièr.es.
  9. « On ne peut pas
 ne pas communiquer. » Paul

    Watzlawick : Photo : Adrian Owen
  10. Photo : Adrian Owen les cartes de visite sont anecdotiques

    : notre communication ne se résume pas à cela. Tout ce que nous disons, ou ne disons pas, faisons ou ne faisons pas véhicule un message. La communication non verbale, avec nos corps et notre visage, nos gestes, choisir de garder le silence, c’est de la communication. Quel impact cela a-t-il sur notre discours et notre manière de nous présenter ?
  11. a-t-on vraiment le choix ? Faire partie du grand brouhaha

    du Web ? Photo : Redd Angelo
  12. Photo : Redd Angelo À titre personnel comme professionnel, si

    nous n’allons pas à internet, internet viendra à nous. Même si nous décidons, consciemment ou pas, de ne pas communiquer sur internet, il se peut que nous ayons tout de même une identité numérique dont nous n’avons pas connaissance. Vérifiez les résultats Google associés à votre nom, il est souvent surprenant de trouver du contenu dont vous 
 ignoriez l’existence…
  13. quand je fais le test moi-même, les résultats de la

    1e page sont du contenu qui m’appartient. Hmmm, sauf cette photo.
  14. ce n’est ni moi qui ai généré ce contenu ni

    ai procédé à sa mise en ligne…
  15. beaucoup de ces résultats, je les subis et n’ai aucune

    influence sur eux…
  16. Choisir de prendre la parole : communiquer activement sur qui

    l’on est, ce qu’on fait, à un public précis. Photo : Clem Onojeghuo c’est pour cela que nous pouvons
  17. Il est beaucoup plus simple de s’exprimer dès lors que

    l’on sait qui l’on est. Oui, mais pour dire quoi ? Photo : Tachina Lee la recette est simple :
  18. notre moi profond goûts, spiritualité, intuition, intérêts… la manière dont

    le monde nous perçoit Qui sommes-nous ? Deux facettes cohabitent : notre moi souhaité projet de vie, aspirations, passions… Photo : Tachina Lee
  19. Comment savoir
 qui l’on est ? Photo : Tachina Lee

    Par une recherche profonde 
 et par du 
 design de soi ! Être soi-même : ça ne va pas de soi.
  20. « Design de soi » ? Le terme a été

    popularisé par marie guillaumet à paris web 2015 :
  21. Pourquoi du design de soi ? Photo : Mike Wilson

    Nous sommes construits par les circonstances : notre éducation, notre parcours de vie, notre entourage et beaucoup de hasards fortuits. Les entreprises comme les personnes « subissent » beaucoup de ces circonstances qui les façonnent malgré elles.
  22. Pourquoi du design de soi ? Si on ne se

    « design » pas, d’autres s’en chargeront. Photo : Mike Wilson
  23. Design ? avant d’aller plus loin, petite mise au point

    de vocabulaire.
  24. Design ? design industriel design graphique on emploie souvent ce

    terme à tort et à travers, en pensant qu’il désigne l’apparence des choses :
  25. Design ! • Le design est l’acte de concevoir quelque

    chose qui va répondre à un besoin ou résoudre un problème. • Le design met les choses à leur place, comme elles doivent fonctionner. « Design is not just what it looks like and feels like. Design is how it works. » Photo : Stanford University archives
  26. Le point Merci ! C’était Steve Jobs

  27. • Définir ses valeurs, se sentir à l’aise avec elles,

    • Oser les suivre et choisir en fonction d’elles plutôt que d’intérêts extérieurs, • Prendre l’espace dont on a besoin pour être soi- même, en accord avec qui on est au fond de nous. Trois étapes pour le design de soi :
  28. ÊTRE SOI-MÊME Photo : Swaraj Tiwari

  29. ÊTRE SOI-MÊME Ce concept me tient beaucoup à cœur. Cela

    ne sert à rien de passer par un processus de design de soi si on ne le fait pas en conscience de qui nous sommes au fond de nous, et si on n’honore pas ce travail en s’assurant chaque jour que nous vivons en accord avec ces valeurs, libres d’être qui nous avons envie d’être sans céder à la peur. Photo : Swaraj Tiwari
  30. Le monde d’aujourd’hui ne nous incite pas à être nous-mêmes.

    Photo : Michael Lokner
  31. Photo : Michael Lokner Souvenez-vous de votre dernier entretien d’embauche.

    Il est fort possible qu’on vous ait demandé de faire vos preuves sur vos connaissances, vos compétences, votre expérience… votre savoir- faire, à la limite. Quid des autres aspects de votre personnalité ?
  32. Connaissances Compétences Ambitions Intérêts Passions valeurs Qualités humaines Savoir être

    Savoir-faire Besoins empathie expérience Moi intuition rationnel spirituel émotions
  33. Connaissances Compétences Ambitions Intérêts Passions valeurs Qualités humaines Savoir être

    Savoir-faire Besoins empathie expérience Moi intuition rationnel spirituel émotions
  34. Photo : Michael Lokner Bien d’autres aspects et compétences pourraient

    être valorisés : nos qualités humaines, notre empathie, notre intuition… L’entreprise aurait aussi tout intérêt à prendre en compte nos ambitions, nos besoins… En les ignorant, nous nous privons d’une partie de nous-mêmes qui pourrait pourtant être exploitée et enrichir nos existences tout comme notre organisation.
  35. Par un travail de recherche sur soi, on tend vers

    la création d’une réalité qui nous correspond mieux, et où on se sent à l’aise de communiquer. Design de soi :
  36. Par un travail de recherche sur soi, on tend vers

    la création d’une réalité qui nous correspond mieux, et où on se sent à l’aise de communiquer. Design de soi : Et cela vaut aussi pour 
 les organisations !
  37. que valorisons- nous de nous-mêmes ? Comment voulons-nous être perçu-es

    ? Comment se designer ? qui veut-on devenir ? Photo : Tachina Lee revenons à nos moutons !
  38. état des lieux : Photo : Kyle Anderson Prenez un

    peu de recul sur votre communication aujourd’hui. 
 Que voulez-vous changer ?
  39. Mes objectifs Mes compétences Mon expérience Mes ambitions Mes valeurs

    Mon parcours mon portfolio Ne faites pas tout en même temps. mon CV mes motivations Moi mes cartes de visite Photo : Annie Spratt
  40. Photo : Sandis Helvigs Commençons par la base, afin de

    monter une à une des marches cohérentes.
  41. Mes valeurs Qui je suis, ma façon d’être, ma présence

    au monde Ma raison d’être Ce qui me motive à agir, comment je change le monde Mes objectifs et moyens sur quoi j’agis, quels outils j’utilise Ma communication Comment je transmets mon message Photo : Sandis Helvigs
  42. Photo : Sandis Helvigs Cette méthode n’est pas empirique, elle

    est surtout basée sur mon expérience personnelle. Mais c’est une manière de bien procéder, en commençant par le plus important, qui va aider à définir plus facilement chaque étape qui vient par la suite. Avec de bonnes bases, on peut se permettre de ne changer que la surface des choses, pas le fond.
  43. qu’est-ce qui est important pour vous ? Quels concepts vous

    suivent depuis toujours ? en quelles valeurs humaines croyez- vous ? 1 Mes valeurs
  44. Des valeurs qui en jettent. quand même. Le sujet du

    design de soi sujet s’adressant autant aux entreprises qu’aux personnes, voici quelques exemples d’organisation qui ont défini leurs valeurs et les affichent avec fierté. « Si l’entreprise est humaine, elle devient juste dans ce qu’elle fait. »
  45. Des valeurs qui en jettent. quand même.

  46. Des valeurs qui en jettent. quand même.

  47. Des valeurs qui en jettent. quand même.

  48. Des valeurs qui en jettent. quand même.

  49. qu’est-ce qui vous anime ? quelle problématique vous donne envie

    d’agir pour la résoudre ? allez-vous le faire différemment des autres ? 1 Mes valeurs 2 Ma raison d’être
  50. La raison d’être Frédéric Laloux a traduit le mot anglais

    « purpose » par l’expression raison d’être. C’est bien plus qu’un positionnement ou un engagement. C’est ce qui justifie de manière inhérente l’existence de votre organisation, de votre projet personnel ou professionnel. Photo : Swaraj Tiwari
  51. Ce dont le monde a besoin Ce qui vous rend

    vivant-e Raison d’être sarah morris (wolff olins) :
  52. Posez-vous activement la question de ce dont le monde a

    besoin. Sûrement pas d’une veste qui se gonfle en fonction de vos « likes » sur Facebook…
  53. Effectuation : de quels moyens disposez-vous ? quels objectifs en

    déduire ? quelles sont vos compétences ? comment les mettre en action pour honorer votre raison d’être ? 1 Mes valeurs Ma raison d’être (évolutive) 2 3 Mes objectifs
  54. Mon objectif Rendre le monde meilleur et plus beau, me

    sentir utile,
 mener à bien des projets qui ont du sens, 
 en tirer un sentiment d’appartenance, le tout dans le respect de mon intégrité, 
 de mon éthique et de mon bien-être, 
 et jamais à mes propres frais. Photo : Thanh NGuyen
  55. Ils parlent de leur objectif

  56. En savoir plus : À une étape de ma démarche

    de design, j’ai rédigé mon objectif, un outil qui me sert à prendre de meilleures décisions au quotidien et à me rappeler de ma raison d’être et de mes valeurs. Ma démarche est racontée dans le billet « Designer, où vas- tu ? » disponible sur Medium.
  57. quel est votre ton de parole ? Comment l’appliquez-vous à

    vos outils de com ? comment allez-vous parler de votre raison d’être ? 1 Mes valeurs 2 Ma raison d’être (évolutive) 3 Mes objectifs 4 Ma communication
  58. Faites le point sur vos outils ! Exercice pratique

  59. Prenez vos outils de communication un à un : CV,

    carte de visite, site internet, plaquette, brochure, diapositives que vous utilisez pour pitcher votre projet… Première question essentielle à vous poser : « est-ce que je me déprécie ? mes photos sont-elles valorisantes ? Mes expériences le sont-elles aussi ? » Beaucoup de personnes se déprécient dans leur communication sans forcément s’en rendre compte, par des petites phrases, des formulations dans leur manière de s’exprimer sur les réseaux sociaux ou de décrire leur produit, qui malmènent leur image. Votre image et vos projets méritent d’être présentés sous leur meilleur jour :)
  60. Un logo, une marque, ce n’est pas du marketing ou

    de la pub. C’est la traduction visuelle des valeurs et de la raison d’être. What we stand for how we stand out On oublie souvent…
  61. Engagez un-e designer.

  62. Le métier de designer ne s’improvise pas. Ce sont des

    professionnel-les qui savent manier le visuel pour mettre en place une rhétorique visuelle autour de votre marque : n’hésitez pas à vous en remettre à l’un-e d’entre eux-elles. Les designers eux-mêmes ont parfois besoin d’aide : je n’ai pas hésité à faire intervenir mes pairs pour m’aider dans la refonte graphique de mon portfolio. Ils furent d’une aide précieuse, ayant un recul sur mon travail que je ne pouvais plus avoir après des mois de travail sur mon image.
  63. Écrivez votre manifeste ! mettez les mains à la pâte

    avec un premier exercice :
  64. Ils ont écrit leur manifeste

  65. None
  66. En juillet 2013, l’agence dans laquelle je travaillais souhaitait grandir.

    Je sentais qu’il manquait quelque chose de fondamental dans sa démarche. J’ai décidé de formaliser nos engagements tacites dans un manifeste de 10 points essentiels qui détaillaient notre raison d’être. Ce fut un outil prépondérant et très efficace dans le processus de développement, et c’est une étape cruciale dans la création d’une culture d’entreprise.
  67. Et toi, alors ? « « Photo : Jesse Stevenson

  68. Mes valeurs conduisent ma pratique du métier et j'agis pour

    un monde meilleur grâce à un design centré sur l'utilisateur. La pratique du métier de designer implique d'avoir une éthique forte. • Je conçois pour des êtres humains : tout projet a la même finalité : être utilisable et utilisé. • Autant que faire se peut, je choisis les projets en fonction de leur influence positive sur le monde. • Je favorise de bonnes pratiques de conception avec de mes clients. • Je pousse autant que faire se peut une collaboration profonde entre mes clients et moi, basée sur la confiance et la poursuite d'un objectif commun.
  69. None
  70. Photo : Andy Armstrong Mais si on se plante ???

    L’échec fait partie du processus. Accueillez-le. Rien n’est un échec. Tout est un apprentissage. Échouez, et échouez encore. C’est comme cela que nous apprenons à itérer, à tester des hypothèses. Expérimentez, apprenez, échouez sans vous juger.
  71. tout le monde échoue, seulement peu en parlent.

  72. L’instant Métaphore Photo : Annie Spratt Métaphore L’instant Nous choisissons

    quelles plantes vont occuper l’espace. Notre vie est un jardin.
  73. Choisissez ce que vous faites de votre temps et de

    votre énergie. Si vous ne le faites pas, d’autres le feront pour vous. Photo : Annie Spratt
  74. …et certains cadeaux 
 de la vie n’en sont pas.

    Photo : Christian Grelard vous avez le droit de les refuser !
  75. …on peut savoir qui l’on ne veut pas être. quand

    on ne sait pas qui on est, Photo : Annie Spratt C’est déjà un premier pas qui va naturellement nous emmener vers ce qu’on aime. Refuser ce que l'on n'aime pas, c'est faire de la place pour ce qu'on aime.
  76. If you’re clear about who you want to be in

    any given situation, non-negotiably, the songs of the Sirens aren’t so alluring. » « Si, dans n’importe quelle situation, vous savez qui vous voulez être et restez intraitable là dessus, alors vous serez bien moins sensible au chant des sirènes. Photo : Mirada Vigerova
  77. Vu comme ça, c’est pas si simple… Le design de

    soi demande du temps et des efforts. Photo : Sarathy Salvamani
  78. Et une fois qu’on a fait tout ce travail, Photo

    : Sarathy Salvamani …y’a plus qu’à tout recommencer ?
  79. Se réinventer… (Elle se fout de nous, un peu.) Être

    soi et
  80. au cœur de notre démarche. Intégrons le changement

  81. Se réinventer revient surtout à savoir évoluer. Au bon moment,

    au bon rythme.
  82. Ce dont le monde a besoin Ce qui vous rend

    vivant-e Raison d’être « restez à l’écoute et dansez avec votre raison d’être. » Une raison d’être évolutive Brian robertson Fondateur d’Holacracy
  83. Ils ont su évoluer

  84. Ils ont su évoluer 37signals se sont rendu compte, au

    bout de quelques années, qu’un de leurs produits phare, Basecamp, était devenu plus que leur fer de lance. Ils ont changé de nom pour prendre celui de leur produit et ont adapté leur offre pour se concentrer uniquement sur lui.
  85. « Teehan+Lax was organized it in such a way that

    scale was in conflict with the values of the company. « Ils ont su évoluer
  86. Ils ont su évoluer En constatant qu’elle perdait de vue

    sa raison d’être et son équilibre, l’agence Teehan+Lax a pris la décision de se dissoudre, tout simplement. Leur raison d’être a été plus forte que les objectifs de chiffre et de réputation.
  87. Ils ont su évoluer

  88. Ils ont su évoluer La réaction du public face à

    l’annonce du changement de carrière de F. Manaudou fut fascinante, et un beau témoin de la peur du changement en chacun de nous : peut-être a-t-il simplement décidé de suivre ce qu’il vivait au fond de lui.
  89. Photo : Utomo Hendra Saputra La remise en question permanente,

    j’appelle ça le mouvement organique. C’est un peu comme le yoga : on fait des mouvements qui sont juste assez amples pour ne pas nous faire mal, mais qui étirent nos muscles et nous font progresser. Pas besoin de bouger en permanence. La vie est faite de pics et de plateaux, il suffit de garder l’oeil ouvert ! Quand on accepte de simplement suivre la dynamique de ce qui veut émerger, il peut se passer des
 choses incroyables. Mouvements organiques
  90. Mouvements organiques s’ouvrir aux opportunités écouter ses besoins, son instinct

    agir quand on sent que tous les feux sont au vert ! Photo : Utomo Hendra Saputra
  91. Rien n’est figé !

  92. Rien n’est figé ! Il y a encore 10 ans,

    Facebook était peu connu en France et ne représentait rien dans les media. En 2013, on comptait près de 5 milliards de choses partagées sur Facebook en un seul jour…
  93. « What if we stop trying to force the future

    into existence? What if instead we simply dance with what wants to emerge? » frédéric laloux reinventing organizations Photo : Pavan Gupta
  94. Vos devoirs pour la semaine prochaine
 (je viendrai vérifier)

  95. Quels outils choisir ? encore une petite mise au point,

    sur les outils cette fois.
  96. Quels outils choisir ?

  97. Quels outils choisir ? Je n’ai pas de réponse miracle

    : c’est à vous de faire votre veille, de sélectionner les potentielles solutions et de choisir celle qui conviendra le mieux à la problématique que vous avez en ce moment. Une solution peut évoluer et on peut en changer si besoin. Le tout est que votre projet ne se laisse pas définir par les outils que vous maîtrisez ou pas !
  98. Photo : Tamara Menzi Changer quelque chose qui fonctionne sans

    aucune raison que l’attrait de la nouveauté, c’est se mettre
 en danger. Attendez d’avoir fait quelques mètres avec un outil, cela vous permettra de repérer les endroits de friction et de savoir pour quelle autre solution changer. Ne changez pas pour changer !
  99. Photo : Margarida Csilva Prenez rendez-vous avec vous-même

  100. Photo : Margarida Csilva Prenez rendez-vous avec vous-même Chaque mois,

    chaque semestre, au rythme qui vous convient, prenez le temps de vous poser : prenez du recul, relises vos valeurs et votre manifeste, posez- vous la question de si vous êtes toujours à l’aise avec ceux-ci, si vos actions les ont honorés, si vous avez besoin de changer quelque chose.
  101. Photo : Alexander Dummer Amusez-vous ! Qu’aimiez-vous faire étant enfant

    ? Quelles autres carrières aviez-vous imaginé ? Quels freins y avez-vous vu, les avez-vous toujours ? Identifiez-les et travaillez sur vous-mêmes, tout peut changer ;-)
  102. Imaginez-vous ! et faites-vous un peu peur :) Photo :

    Rik Godwin Faites quelques pas en dehors de votre zone de confort en vous imaginant autre chose : on dit souvent « fake it till you make it », parfois cela vaut vraiment le coup de faire comme si on était déjà la personne que l’on souhaite être ! Sensations fortes garanties.
  103. Le design de soi, c’est refuser la passivité. Devenez quelqu’un

    qui cherche ! défiez le statu quo, agissez en conscience !
  104. « We have the option to decide whether or not

    we want to sit there and get blasted in the face by all of this stuff and continue to be overwhelmed and inundated with technology and decisions. Or we can figure out a way to step away from the hose. » Brad frost
  105. le secret est en vous, Photo : Kyle Anderson dans

    votre manière de vous voir différemment.
  106. Être soi-même ne déçoit jamais. Ce qu’il y a de

    sûr : Photo : Marie Guillaumet - Morgane Hervé
  107. elle luna The crossroads of should and must

  108. Merci ! Soutien à la conception et relecture : Sara

    Thom, Goulven Champenois, Florent Goumy, Julien Fusco, Richard Godwin. Remerciements : Blend Web Mix, Christelle Mozzati. Crédits photographiques : unsplash.com, auteur-es crédité-es sur chaque photo
  109. « On ne peut pas ne pas communiquer » 


    http:/ /www.krauthammer.com/fr/ articles/on-ne-peut-pas-ne-pas- communiquer Valve - Company
 http:/ /www.valvesoftware.com/company/ Valve - Our people
 http:/ /www.valvesoftware.com/company/ people.html The Co-Operative Group Values and Principles http:/ /www.coop.co.uk/corporate/ aboutus/the-co-operative-group-values- and-principles/ Agile Collective’s Ethical Policy http:/ /agile.coop/about-us/ethical-policy Sarah Morris - UX and brand: a marriage made in heaven http:/ /www.wolffolins.com/views/ 133067988383/ux-brand-a-marriage- made-in-heaven Sarah Morris - Interact London 15
 https:/ /youtu.be/2wc4Eow38A8 Designer, où vas-tu ? https:/ /medium.com/france/designer-o %C3%B9-vas-tu-32009f863db2#.pfos8afqh Design is a Job - Mike Monteiro
 https:/ /abookapart.com/products/design- is-a-job Marie Guillaumet - Design de soi : valoriser son identité et son expertise sur le web
 http:/ /marieguillaumet.com/design-de- soi-paris-web-2015/ Références
  110. Welleda
 http:/ /www.weleda.co.uk/who-we-are/ who-we-are/page/who-we-are Lego https:/ /le-www-live-s.legocdn.com/sc/ media/files/marketing-tools/lego- education-manifesto- d218aa7fac50c89c1b307b8f1ab94b16.pdf


    Creative Mornings https:/ /creativemornings.com/manifesto Wattage - Well, we failed https:/ /medium.com/inside-wattage/ well-we-failed-77e795e16ecf#.qgqz7epb8 Teehan+Lax - And Now, For Our Next Act
 http:/ /www.teehanlax.com/story/our- next-act/ Frédéric Laloux - Reinventing organizations
 http:/ /reinventingorganizations.com Brad Frost - I have no idea what I’m doing
 http:/ /bradfrost.com/blog/post/i-have- no-idea-what-the-hell-i-am-doing/ Elle Luna - The Crossroads of Should and Must
 https:/ /medium.com/@elleluna/the- crossroads-of-should-and- must-90c75eb7c5b0 Designer, où vas-tu ? https:/ /medium.com/france/designer-o %C3%B9-vas-tu-32009f863db2