Designer, où vas-tu ? — IxDA Lyon

Designer, où vas-tu ? — IxDA Lyon

Designers de tous horizons, notre vie est souvent ponctuée de remises en question de nos supports de communication, mais surtout de nous-mêmes. À travers des anecdotes de mon parcours personnel, je vous invite à vous replonger dans les bases de votre vocation pour mieux définir qui vous êtes et ce que vous voulez communiquer et être mieux dans votre métier.

Talk organisé dans le cadre du 48e networking interactif de l'association IxDA Lyon le 3 décembre 2015 chez Extra.

A285c84667e92236fb8536b5cca258f1?s=128

Marie-Cécile Paccard

December 03, 2015
Tweet

Transcript

  1. 1.

    Designer, où vas-tu ? Bicycler by Brad Cain from the

    Noun Project IxDA - Networking interactif n° 48 3 décembre 2015 chez Extra
  2. 2.

    Le sujet des nos supports de communication et de notre

    manière de montrer et vendre nos compétences est tellement vaste qu’il est difficile de faire du cas par cas en une heure. J’ai élaboré cette intervention pour vous livrer des clés et des pistes afin de vous aider à choisir la bonne voie, plutôt que des conseils trop détaillés. Je serai ravie de vous aider en direct, par email ou en face à face devant un thé/café, pour voir votre cas en détail.
  3. 3.

    Décollage Mise en pratique CV, portfolio… Qui sommes-nous ? Où

    allons-nous ? 5 000 pieds 30 000 pieds 8 000 pieds Photo : Dominik Lange Plane by Renan Ferreira Santos
  4. 4.

    C’est en constatant qu’un nombre grandissant de designers dans mon

    entourage se remettaient en question que me vint l’idée de mettre à profit mon œil extérieur et technique et proposer mon aide. Suite à l’invitation de IxDA, je me suis donc mise au travail, et ai ressorti ma « boite à outils » : mon vieux CV datant de 2008, mon « portfolio » et mes cartes de visite imprimées à la hâte avant Paris Web 2013… En contemplant cet ensemble, je fus prise d’un vertige…
  5. 5.

    #vintage ! Design numérique, web & médias sociaux www.mcpaccard.com Graphiste

    web de formation, 7 ans d’expérience design, conception de contenu,
 gestion de projet web. Accro à Twitter et aux jeux vidéo musicaux.
  6. 6.

    Rien n’était cohérent. J’ai donc sorti mon carnet, ai lancé

    Photoshop, ai commencé à élaborer quelque chose, mais très vite je fus assaillie de questions… Quelles expériences sélectionner ? Et quels projets ? Certains sont tellement lointains, ou ne correspondent pas à ce que j’aimerais faire. Dans mon parcours, peu de diplômes… Sélectionner les expériences, mais pour quoi faire ? Qu’ai-je envie de faire ressortir ? Quelles sont mes valeurs ? Mais au fond, QUI SUIS-JE ?
  7. 7.

    y Quelles expériences ? Quels projets ? Pour quels objectifs

    ? Afficher quelles valeurs ? Curriculum Vitae, portfolio, cartes de visite… QUI SUIS-JE ?
  8. 8.

    En mars dernier, je suis « tombée » sur l’ouvrage

    d’Elle Luna. J’ai tendance à croire qu’on ne tombe pas sur les choses, mais que notre propre évolution et ouverture d’esprit nous permettent de voir certaines opportunités qu’on n’aurait pas vu auparavant. Ce livre incite ses lecteurs à se plonger dans leurs passions profondes et laisser tomber les injonctions (« should ») pour favoriser notre vocation (« must »).
  9. 9.

    — Toute ressemblance avec une situation réelle ne serait que

    fortuite. — Disclaimer De plus en plus souvent, j’étais confrontée à ce genre de situation : Salut Guillaume ! Tu vas bien ? On fait aller ! Et les affaires ? Ah, j’ai un client bien pénible en ce moment enfin comme d’hab je dirais, du coup je bosse à la chaîne… faut bien manger. Si seulement je pouvais changer de boulot ou de métier, mais bon tu vois… en attendant de trouver autre chose… Merci @guillaumeberry pour l’instant « Cours Florent » !
  10. 10.

    Ah, ça nous rappelle tous quelque chose… C’est bien beau

    d’en rire, mais on fait quoi, concrètement ?
  11. 11.

    À vrai dire, j’étais à bout depuis des mois, mais

    je ne voulais pas l’admettre. Au travail, ça n’allait pas. Je sentais que ma mission n’avait plus de sens. J’étais fatiguée, démotivée, je ne me sentais plus utile. Ma vie personnelle tombait elle aussi en ruines, je n’avais plus grand chose sur quoi
 me reposer… Que devais-je faire pour aller mieux ? J’étais en train de m’effondrer : je suis donc allée voir mon médecin, qui m’a dit : « Vous êtes en burnout ».
  12. 12.

    Le burnout Le burnout n’est pas une légende qui n’arrive

    qu’aux autres, il n’est pas honteux. Contrairement au surmenage ou à la surcharge de travail, où l’on ressent encore la motivation d’accomplir notre mission, le burnout est plutôt la maladie de la perte de sens. Nous nous éloignons de nos ambitions, nos valeurs, nos envies. On n’arrive plus à travailler en profondeur. C’est un peu la tendinite de l’intellect, créant tensions et dissonances au sein de notre être.
  13. 13.

    Hmmm… 
 je saute ? Photo : Dominik Lange Fire

    by Lloyd Humphreys Plane by Renan Ferreira Santos Le burnout C’est un peu quand l’avion est en flammes, et qu’on cherche toutes les raisons possibles pour ne pas sauter. Alors qu’à l’évidence, il va bien falloir le faire… Plus on attend, plus ce sera compliqué et douloureux, le parachute aura du mal à amortir notre chute. On ne veut pas sauter par peur, par culpabilité de laisser tomber son équipe, on attend que « ça aille mieux… » et ça ne va jamais mieux.
  14. 14.

    Savoir agiter le drapeau rouge. BURNOUT Si vous vous sentez

    en perte totale de motivation, parlez-en à vos collègues, vos amis, votre famille, votre médecin. Si un(e) de vos collègues est dans cette situation, s’ils sont fatigués ou pétris de douleurs chroniques, permettez-leur de s’exprimer et de vous parler. La profession du design est si touchée par ces symptômes inquiétants qu’une initiative nommée « Designers Retreats » est en train de voir le jour, pour offrir 48h de recul et de repos aux designers éreintés par leur mission.
  15. 15.

    Pour ma part, je traînais ce burnout depuis quelques mois

    sans vraiment vouloir l’admettre… Je cherchais le sens de ma vie.
  16. 17.

    Le sens de la vie, c’est de se lever le

    matin sans l’envie de retourner se coucher,et d’aller se coucher le soir sans la sensation de s’être fourvoyé. Level 1
  17. 18.

    Oui, enfin ça, c’est le niveau 1. Et il y

    en a d’autres bien plus fantastiques !
  18. 19.

    Se lever le matin avec la rage de la passion

    au ventre, faire des milliards de choses qui nous transcendent et qui rendent le monde merveilleux, et aller se coucher le soir venu, repus de création et de bonheur. Level 1485
  19. 20.

    Mais pas besoin de viser si haut ! Atteindre le

    niveau 1 est bien souvent suffisant. Le burnout a pour particularité de nous ramener doucement mais sûrement au niveau zéro. Et quand on l'atteint, il est parfois très difficile de monter à nouveau sur la première marche.
  20. 21.

    Quelques mois plus tard, arrêtée par mon médecin, j’ai replongé

    dans la lecture du livre 
 d’Elle Luna. Cette seconde lecture m’a parue différente de la première, de nouveaux éléments plus concrets s’offraient à moi.
  21. 22.

    J’ai donc pris ma motivation à deux mains, et je

    me suis lancée dans un travail de fond !
  22. 23.

    Mon esprit partait dans tous les sens. J’avais besoin de

    me canaliser et de faire le point sur qui j’étais. Armée de post-its colorés, je me suis lancée dans une cartographie de mon état d’esprit du moment. Avec les semaines, la cartographie a évolué avec moi, me permettant d’avoir une base solide sur laquelle travailler. En est sorti mon objectif.
  23. 24.

    Mon objectif Rendre le monde meilleur et plus beau, me

    sentir utile, mener à bien des projets qui ont du sens, en tirer un sentiment d’appartenance, le tout dans le respect de mon intégrité, de mon éthique et de mon bien-être, et jamais à mes propres frais. Photo : Thanh Nguyen
  24. 25.

    Cet objectif correspond à qui je suis maintenant, et m’aide

    à affiner mes décisions. Il n’est ni figé ni définitif, je me laisse l’entière liberté de le faire évoluer avec mon parcours. Tout objectif est bénéfique, du moment où il vous honore. Qu’il soit tourné vers un projet concret (un projet professionnel), des personnes (votre famille) ou vous-mêmes, il vous simplifiera la vie.
  25. 26.

    Mon objectif Zone de tolérance …qui s’ajuste selon la situation,

    le client, les paramètres, mon état… Mon objectif me permet de faciliter mes décisions, mais je m’autorise une zone de flexibilité pour adapter chacune à ce que je vis dans l’instant.
  26. 27.

    C’est en discutant avec Eric Daspet, à la fin de

    Paris Web 2014, que celui-ci
 me déclara : « Paris Web est né d‘un rien, grâce à une communauté surmotivée sans réels moyens. Et aujourd’hui, cela fait 10 ans que nous accomplissons des « miracles ». Comme quoi, il suffit de croire en ses valeurs et montrer que c’est possible.
  27. 28.

    « Il faut croire en ses valeurs et montrer que

    c’est possible. » Eric Daspet — @edasfr
  28. 29.

    Mes valeurs Mes valeurs sont l’extension et la confirmation de

    mon objectif. Honnêteté, transparence, respect des autres, refus de nourrir des systèmes pervers et négatifs, ou encore refus des situations où je ne peux pas être moi- même. Elles me permettent de me débarrasser des tensions et d’être le plus possible fidèle à moi-même.
  29. 30.

    Moi Mes valeurs Mon objectif Forte de ces piliers, je

    peux maintenant me lancer dans l’élaboration de mes outils de communication !
  30. 31.

    Moi Mes valeurs Mon objectif Mes outils feront la synthèse

    d’un instantané : qui je suis aujourd’hui, forte de mon passé et de mes expériences, mais surtout tournée vers l’avenir et ce que je souhaite devenir.
  31. 32.

    Mise en pratique CV, portfolio… Qui sommes-nous ? Où allons-nous

    ? 30 000 pieds 8 000 pieds Photo : Dominik Lange Plane by Renan Ferreira Santos On redescend !
  32. 33.

    Moi Mes valeurs Mon objectif J’ai commencé par me poser

    quelques questions : • Qu’ai-je envie de faire ? De ne plus faire ? • Quel est le dernier projet qui m’a mis des papillons dans le ventre ? • Quels clients ou projets correspondent encore à ma philosophie ? • Quels projets m’ont le plus appris ? • Quelles missions sont les plus rentables en terme d’accomplissement personnel ? En terme de rémunération ? • Quels sont mes champs d’excellence ? • Quels éléments de mon CV correspondent déjà à mon futur moi ? • Quels messages implicites ai-je envie de transmettre ?
  33. 35.

    Prénom Nom 37 ans Permis B Mariée, 2 enfants Expérience

    Entreprise 2006 / 2015 - Poste occupé Entreprise 2004 / 2006 - Poste occupé Entreprise 1998 / 2004 - Poste occupé Diplômes Diplôme obtenu - spécialisation 2004 - Etablissement fréquenté Diplôme obtenu - spécialisation 2004 - Etablissement fréquenté Compétences Compétence 1 Compétence 2 Langue parlée 1 Langue parlée 2 Hobbies Hobby 1 Hobby 2 Hobby 3 Un CV est avant tout un document standardisé (parfois bien trop) destiné à de potentiels clients ou recruteurs pour vous faire une idée de qui vous êtes, ce que vous savez faire, et si vous collez au projet ou au poste qu’ils proposent.
  34. 36.

    Prénom Nom 37 ans Permis B Mariée, 2 enfants Expérience

    Entreprise 2006 / 2015 - Poste occupé Entreprise 2004 / 2006 - Poste occupé Entreprise 1998 / 2004 - Poste occupé Diplômes Diplôme obtenu - spécialisation 2004 - Etablissement fréquenté Diplôme obtenu - spécialisation 2004 - Etablissement fréquenté Compétences Compétence 1 Compétence 2 Langue parlée 1 Langue parlée 2 Hobbies Hobby 1 Hobby 2 Hobby 3 Nous sommes habitués au fait qu’il soit purement factuel, alors qu’il devrait être le reflet de qui nous sommes et qui nous voulons devenir, pour permettre à nos futurs recruteurs / clients de percevoir nos atouts. Le CV doit être tourné vers l’avenir, pas vers le passé !
  35. 37.

    Petite analyse de CV… …avec celui d’un ami qui a

    gentiment accepté de jouer les cobayes :-P
  36. 38.

    Les erreurs à éviter : • Ne pas soigner sa

    photo. Faites confiance à un photographe et pensez aux messages non-verbaux que vous transmettez inconsciemment : position, attitude, sourire… • Maintenant que vous savez ce que vous voulez faire, évitez de mentionner les compétences / expériences qui ne vous correspondent pas, même si « elles remplissent le vide » ;-) Steven Jobs Né le 24/02/55 Célibataire, 1 enfant non reconnu Expérience 1968 - Stage chez Hewlett Packard 1972 - Atari - Création de circuits électroniques 1974-75 - Voyage en Inde 1975 - Membre actif du Homebrew Computer Club Formation 1968 /1972 - Homestead High 1972 - Reed College (1er semestre) Hobbies Créer des ordinateurs dans des garages Fumer des trucs Manger des fruits Compétences Pouvoir de nuisance sociale supérieur à la moyenne Assez peu sociable mais plein de bonnes idées Très très très sûr de moi Très très très très très très focalisé sur mes objectifs
  37. 39.

    • Citer une expérience ne suffit pas : pour chacune

    d’entre elles, définissez 3 compétences apprises et une anecdote / un succès que vous pourrez raconter lors d’un éventuel entretien. • Ne complexez pas si vous n’avez pas ou peu de diplômes, développez vos compétences. • Soyez honnêtes, sans jamais vous déprécier. Steven Jobs Né le 24/02/55 Célibataire, 1 enfant non reconnu Expérience 1968 - Stage chez Hewlett Packard 1972 - Atari - Création de circuits électroniques 1974-75 - Voyage en Inde 1975 - Membre actif du Homebrew Computer Club Formation 1968 /1972 - Homestead High 1972 - Reed College (1er semestre) Hobbies Créer des ordinateurs dans des garages Fumer des trucs Manger des fruits Compétences Pouvoir de nuisance sociale supérieur à la moyenne Assez peu sociable mais plein de bonnes idées Très très très sûr de moi Très très très très très très focalisé sur mes objectifs
  38. 40.

    Steve Jobs Fondateur de Apple Computer Inc. Né le 24/02/55

    Formation Typographie Design industriel Hobbies Créer des produits qui changent 
 la face des industries Compétences • Conception, design, itération, idéation, conceptualisation. • Création d’équipes, définition d’un objectif et de livrables, animation • et gestion des livraisons en agilité. • Recherche de fonds, marketing, communication. Design is the fundamental soul of a man-made creation that ends up expressing itself in successive outer layers of the product or service. « Designer / concepteur informatique 1973 1974 1976 2015 Création du jeu PONG chez Atari Voyage initiatique en Inde Reed College : Typographie Design Création de Apple Computer Inc Création de l’Apple I Maître du monde ? Ah, ça va un peu mieux ! • Pourquoi ne pas vous définir par un titre, voire un slogan, ou carrément votre objectif ? • Vos compétences sont bien plus étendues que ce qu’en disent vos diplômes. Détaillez-les. • Une ligne de temps mettant en valeur les grandes étapes de votre carrière est plus parlante qu’une simple liste chronologique et permet de mettre en avant les éléments importants.
  39. 41.

    Il est possible de « hacker » le principe du

    CV. En respectant les codes en place, nous pouvons repousser discrètement leurs limites et les tourner à notre avantage. L’objectif est de simplifier la tâche des recruteurs : évitons-leur d’avoir à lire entre les lignes et utilisons les moyens à notre disposition pour nous mettre en valeur en tant qu’humains, pas uniquement en tant que professionnels.
  40. 43.

    Moi Connaissances Compétences Ambitions Intérêts Passions Convictions Qualités humaines Savoir-être

    Savoir-faire Besoins La professionalité ne se limite pas qu’à nos compétences et notre savoir-faire. Le monde et l’entreprise dans laquelle nous travaillons ne peut que bénéficier des choses que nous avons à leur apporter. Nous avons la capacité de résoudre beaucoup plus de problèmes que ceux uniquement liés à notre fiche de poste.
  41. 45.

    Photoshop Illustrator Sketch Les étoiles • Cette manière de visualiser

    l’information n’est pas cohérente. Elle le serait dans le cas où vous souhaiteriez comparer votre maîtrise de ces logiciels. Ce n’est pas le cas, n’est-ce pas :) • Vous êtes potentiellement capables d’apprendre à maîtriser tout nouveau logiciel / langage de programmation. • Si votre client/recruteur a besoin de savoir si vous vous pouvez vous intégrer à un workflow de production, mentionnez plutôt votre « boite à outils » (contenant vos logiciels de prédilection).
  42. 46.

    Les titres ronflants Mark Zuckerberg UX Designer • L’UX provoque

    vagues et remous au sein de la communauté du design. Certain(e)s crient au « bullshit », d’autres aimeraient voir le terme disparaître. Le principal problème est que peu de gens, en dehors du monde du web, ne se représentent vraiment cette pratique transversale loin d’être limitée au design… • Des titres ronflants fleurissent sur le net : gourou, ninja, rockstar, licorne… Les clients et les recruteurs ont besoin de concret, de technique.
  43. 47.

    Junior ? Senior ? Marissa Mayer Directrice Artistique Junior •

    On peut être senior bien avant les 5 ans nécessaires à l’attribution de ce titre, via un projet très riche en expérience par exemple. • Au contraire, 5 ans de pratique d’un poste ne garantit pas une expertise absolue… Si vous avez besoin de faire le point sur vos compétences et votre expertise, vous pouvez essayer l’outil queldesigner.fr et vous comparer à vos pairs.
  44. 49.

    Les différents projets auxquels j’ai participé au cours de ma

    carrière ne sont pas toujours visuellement parlants ou visuellement vendeurs. J’ai donc dû miser sur autre chose. La version actuellement en ligne à l’heure de ce talk est une version temporaire et minimale. Néanmoins, elle est centrée sur mes valeurs et mes méthodes. Je l’enrichirai ensuite de « case studies » détaillés et appuyés de résultats, une des bonnes façons (selon moi) de mettre en valeur un travail de conception pure. À votre tour, demandez-vous ce qui mérite d’être mis en avant, plutôt que de remplir les cases d’un thème classique et restrictif.
  45. 50.
  46. 51.

    Pour son portfolio, Christelle Mozzati a choisi une photo superbe

    qui respire l’ouverture. Elle annonce tout de suite la couleur avec des phrases concises, laissant bien transparaître ses valeurs. Ses références sont très bien sélectionnées, accompagnées de textes courts mais suffisants.
  47. 52.
  48. 53.

    Vincent Valentin est développeur front-end. Son portfolio, en plus d’être

    très réussi graphiquement, comprend une partie « blog » où il a rédigé son « manifeste ». Il y détaille ses valeurs, ses idéaux et ses souhaits pour son futur environnement de travail. Je trouve cette démarche très saine.
  49. 54.
  50. 55.

    Thomas Parisot a un parti pris très fort : ses

    valeurs sont affichées très tôt sur son site, avant son expérience professionnelle. Ses références sont simplement constituées de son blog, de ses interventions et d’une page « about ». Clair et concis !
  51. 57.

    Nous vivons dans une époque fantastique et avons une chance

    inouïe. Nous avons accès à tout le savoir du monde sur nos smartphones, nous sommes les témoins des plus grandes avancées technologiques et avons vu naître Internet. Nous nous sommes libérés de nombres d’injonctions, notre confort et notre santé sont garantis. Mais nous avons surtout la chance immense de pouvoir choisir ce que nous faisons de notre vie.
  52. 58.

    Seulement, combien d’entre nous ne sont pas heureux au quotidien

    ? Combien nourrissent une situation qui les dessert et les fait souffrir ? Nous, designers, sommes ce que nous faisons. C’est notre capacité d’empathie qui nous permet de créer. Un peu d’introspection ne peut être que bénéfique et nous permettre de vivre en accord avec qui nous sommes au fond de nous.
  53. 59.

    Un dernier extrait du livre d’Elle Luna me permet de

    clore mon propos de la meilleure manière qui soit : « Ne cherchez pas à savoir ce dont le monde a besoin. Demandez- vous plutôt ce qui vous fait vous sentir vivant, et faites-le. Car ce dont le monde a besoin, c’est de gens qui se sentent vivants. »
  54. 60.

    « You are the average of the 5 people
 you

    spend the most time with »
 Jim Rohn Designers Retreats http://designersretreats.com Mike Monteiro - You have been lied to https://uideo.net/videos/111 Mike Monteiro - This is the golden age of design! And we’re screwed https://vimeo.com/143350728 Elle Luna - The Crossroads of Should and Must https://medium.com/@elleluna/the-crossroads-of-should-and-must-90c75eb7c5b0 Ryan Rumsey - Revolution « Back to where we’ve been before » https://creativemornings.com/talks/ryan-rumsey/1 Amy Cuddy - Your body language shapes who you are https://www.youtube.com/watch?v=Ks-_Mh1QhMc Scott Dinsmore - How to find work you love https://www.ted.com/talks/scott_dinsmore_how_to_find_work_you_love?language=en Quel Designer ? http://queldesigner.fr Live Your Legend http://liveyourlegend.net
  55. 61.

    Merci ! Remerciements spéciaux, entre autres : Goulven Champenois, Guillaume

    Berry, Jean-Yves Rigal, l’association IxDA Lyon, l’agence Extra, Mike Monteiro, Ryan Rumsey, Elle Luna, Eric Daspet, Christelle Mozzati, Thomas Parisot, Thomas Di Luccio, Vincent Valentin, Steve Jobs… et tous celles et ceux qui m’ont inspiré ce talk.