Upgrade to Pro — share decks privately, control downloads, hide ads and more …

ADEME Innovation 2020-2021

ADEME Innovation 2020-2021

Synthèse des 19 projets accompagnés dans le cadre du programme ADEME Innovation sur la période 2020-2021. Les projets 2020 ont été accompagnés en direct et sur la période 2021 nous avons mis en place un dispositif de mentorat interne permettant de passer à l'échelle les accompagnements de façon plus rapide et plus large au sein de l'ADEME.

Innovation Copilots
PRO

September 12, 2022
Tweet

More Decks by Innovation Copilots

Other Decks in Business

Transcript

  1. ADEME Innovation 2020-2021 Accompagnements du programme

  2. La problématique Une procédure de contentieux est engagée par la

    CE contre la France pour non respect des seuils réglementaires européens de particules et NO2 sur plusieurs zones géographiques. Nous avons un dépassement des valeurs limites OMS de concentration de polluants dans plusieurs villes, même s’il y a des améliorations. La pollution de l’air extérieur est classée cancérigène et 48 000 décès prématurés en France sont liés aux particules fines. Coût annuel de la pollution de l’air en France : 68 à 97 Md€ - TRANSPAIR Réduire l’impact des transports sur la qualité de l’air à travers des « outils » à destination des collectivités locales Service Transports et Mobilité Mentors Innovation envisagée Donner des « outils » aux collectivités locales leur permettant de mettre en place sereinement des mesures garantissant une réduction de l’impact des transports sur la qualité de l’air. Une étude permettra de lever les freins à la mise en œuvre à travers, les bonnes pratiques ZFE (Zone à faible émissions). Une étude de l’acceptabilité par l’analyse des concertations et enquêtes existantes, ainsi que l’utilisation de la plateforme design toolkit de Ouishare permettra de lever certains les verrous. Le développement d’outils et la collecte des données se fera en collaboration avec l’IFPEN et leur application Géco air et des collectivités locales. Laurent GAGNEPAIN Ingénieur Expert 2020 STM
  3. La problématique Vivant, actif, sensible et fragile, le sol constitue

    un écosystème à part entière, qui nous rend bien des services. L’indifférence de nos sociétés, associée à la pression des activités urbaines, agricoles et industrielles, au manque de réglementation visant la protection des sols… engendrent d’importantes dégradations, pour certaines irrémédiables. Parce qu’un sol de qualité se constitue sur des milliers d’années et ne peut se renouveler rapidement, les actions d’aujourd’hui impacteront les générations futures pendant longtemps. Beaucoup de ressources (expertises, données, outils, bonnes pratiques, initiatives) existent et se développent en France. Malheureusement le cloisonnement est encore très fort entre les acteurs concernés (Institutionnels, publics/privés, sols forestiers / sols agricoles / sols urbains, péri-urbains, santé des populations / santé des sols). SOL & AMENAGEMENT Gérer durablement nos solsà travers le partage de connaissanceset la création de communs Innovation envisagée Décloisonner et amplifier le partage de ressources (communs), la coopération et in fine l’innovation sur la gestion durable des sols. Pour cela nous mettrons en place une plateforme d’innovation qui serait composée de lieux de rencontre et d’une composante digitale pour accéder aux ressources et permettre des interactions virtuelles en appui à la mise en place de sites et de projets pilotes afin de favoriser les interactions intersectorielles et interdisciplinaires autour des sols. Cette outil numérique permettra de proposer un dispositif répondant aux besoins identifiés, d’améliorer l’animation d’une communauté, le partage de l’information et la génération de communs autour de la gestion durable des sols. Antoine PIERART Ingénieurs Communauté ➔ Plateforme ➔ Service Forêt, Alimentation et Bioéconomie 2020 SFAB Thomas EGLIN Vidéo du projet ➔ Mentors
  4. La problématique La France doit atteindre des objectifs de développement

    des ENR inscrits dans la PPE et l’appropriation de ces objectifs par les territoires. La problématique est de rendre visible et compréhensible la fragilité énergétique des territoires pour accélérer l’intégration des énergies renouvelables d’un facteur (variable selon les EnR concernés) 2 en 8 ans pour l’éolien et 5 en 8 ans pour le photovoltaïque. FABRIQUE DES ENERGIES Répondre aux problématiques de territoire par la création de ressources ouvertes et mutualisées entre les acteurs de l’énergie Innovation envisagée Permettre une meilleure diffusion des problématiques énergétiques des territoires et des solutions existantes (accès facilité aux connaissances liées aux techniques de production, de stockage, de distribution d’énergie, à leur mode d’emploi…) La Fabrique des Energies, qui propose de répondre aux problématiques de territoire par la création de ressources ouvertes et mutualisées entre les acteurs de l’énergie, prévoit un cycle de 3 résidences contributives sur les territoires pour chercher les points de douleurs et les problématiques énergétiques qui ne sont pas déjà adressées par les acteurs et mécanismes de soutien existants et trouver un positionnement adéquat pour la FabEN. Besoin : développement du réseau de la FabEN et liens industriels pour éprouver le modèle proposé par la FabEN. Site de la Fabrique des Energies ➔ Service Réseaux Energies Renouvelables 2020 SRER Amandine VOLARD Ingénieure Vidéo du projet ➔ Mentors
  5. La problématique Des axes stratégiques visant à repérer, susciter, expérimenter,

    observer, assimiler les émergences sont évoquées dans l’ensemble des stratégies de l'ADEME : Collectivités, Grand Public, Bio-économie, Urbanisme, RDI. La stratégie entreprise évoque un renforcement de la présence de l’ADEME dans les écosystèmes d’innovation. Ces axes ne font pas cependant l’objet d’une approche commune et leurs modalités de mise en œuvre ne sont pas détaillées. En quoi est-ce un réel problème ? Et pour qui ? • pour les spécialistes et experts de l’ADEME dont la curiosité et les initiatives pour de nouveaux sujets sont rarement reconnues, qui disent se sentir seuls, qui n'ont pas d'espace pour partager leurs perceptions, leurs expériences individuelles ou leur actions, • parce que des sujets importants ne sont pas traités. Les objets connectés, la 5G, les nouvelles formes de récit, les lowtechs, la sobriété, le tiers financement de la rénovation... tout le monde en parle et pourtant on chercherait en vain quel est notre programme de travail, qui fait quoi sur ces sujets à l'ADEME. SIGNAUX FAIBLES un dispositif étayé et transversal pour identifier, comprendre et entrer sur un « nouveau sujet » Innovation envisagée Concrètement, l'objectif à deux ans sera d'avoir mis en place un "Gartner de la TE", produit de manière collaborative et jouant le rôle de boussole stratégique pour l'agence qui se le sera approprié à tous les niveaux de l'entreprise. De nombreuses initiatives existent déjà au sein de l'ADEME, il s'agit de les favoriser, de les faire se rencontrer sans réinventer la poudre et au besoin d'en susciter de nouvelles, bref de créer un cadre souple et ouvert favorable à l'échange au partage et à la prise de décision. Les actions concrètes doivent contribuer à trois fonctions complémentaires : • la détection de signaux faibles et démarches novatrices, dans une démarche "tous capteurs, tous veilleurs, tous influenceurs" ; • le partage des signaux faibles et démarches novatrices perçus ; • la prise de décision pour organiser le processus de qualification des émergences : classification, indexation, mise en action Ces trois fonctions vont permettre de piloter chemin faisant le projet (elles permettront de déterminer les indicateurs d'avancement du projet). 2020 DEPR Hervé PERNIN Ingénieur Obs des Tendances➔ Mentors
  6. La problématique On assiste à une croissance du nombre de

    voitures électriques (VE). En mars 2020, le marché français frôle le 10 % (dans le marché norvégien montre la dynamique qu’on peut attendre en France à terme : celui était à 75 %). En Europe, l’offre des VE est étoffée grâce à la règlementation européenne qui impose des pénalités aux fabricants si les émissions de ventes dépassent les 95 grammes de CO2/km. L’enjeu est d’aller plus loin : • On peut rendre l’utilisation des VE encore plus efficace en assurant l’accès à une source d’énergie propre et renouvelable. Cette énergie peut être l’électricité éolienne (très appropriée pour des recharges nocturnes, et l’électricité photovoltaïque pour des recharges pendant la journée. Des stations de recharge photovoltaïque peuvent recharger les VE là où elles sont garées dans la journée, par exemple, à proximité des bureaux. Cette énergie renouvelable stockée dans des batteries peut aussi alimenter d’autres usages (V2X) ; • On peut faire les VE se recharger « automatiquement » au soleil, si on les équipait avec une capacité de production photovoltaïque. Ainsi, pour une bonne partie des déplacements quotidiens il n’y aurait pas besoin de recharger un VE sur le réseau. Le problème général posé : Afin de réaliser une mobilité indépendante du carburant et moins dépendante du réseau électrique, Quelles sont les conditions à rassembler pour rapprocher la production de l’électricité PV de la consommation d’électricité par les VE ? Quelles préoccupations ou opportunités rassemblent les différentes parties prenantes sur ce sujet ? VE SOLAIRE La mobilité électrique rechargée par du photovoltaïque Innovation envisagée Explorer des applications concrètes actuelles pour identifier les verrous sur le VE : 1.After market pour des toitures PV des Model 3, avec LightYear. Solution de « confort » pour les consommations auxiliaires. Problème : « perte de garantie ». Tesla à recontacter ; 2.Food truck : PV avec stockage pour la cuisine. Problème : besoin du triphasé, sécurité électrique, stockage, choix du gaz ou électricité ; 3.« WeDrive Solar » (autopartage des VE, alimentés par du PV local, V2G). À transposer en ajoutant VIPV. Piste ? : Directrice Mobilité durable de la ville de Nice ; 4.SAP Labs à Mougins avec ses ~200 VE à recharger. Software pour optimiser l’usage de la puissance disponible. Opportunité de production photovoltaïque sur les bâtiments voisins et mis à disposition par ENEDIS d’une batterie de 1 MWh. PV et stockage également à piloter (changer d’échelle pour l’intégration du PV) ; Bornes de recharge solaire : auprès des supermarchés comme LIDL ; 5.Solar ClothSystem : tissue CIGS, Basée à Mandelieu La Napoule. Répond à un problème de manque de longévité de batteries 24 volts (et donc améliore la disponibilité de camions) ou à l’arrêt de la clim pour les taxis (stop/go). Après test sur 10 camions, prise en production sur 100 camions Renault-Volvo (déflecteur). Alimentation traction possible. Piste : Installation du VIPV sur des bus de la Régie Ligne d’Azur. Le directeur de la Régie veut expérimenter. 2020 Paul KAAIJK Ingénieur Wiki VE et PV ➔ Service Réseaux Energies Renouvelables SRER Mentors
  7. La problématique • Les espaces en friches (vacance d’activité, cessation

    d’activité, déshérence) ne sont pas identifiés (localisation, quantification) pour permettre leur caractérisation –description (qualification des risques de pollution, occupation des bâtiments, caractère des propriétaires) et ainsi être mobilisables pour intégrer les dynamiques territoriales (renouvellement urbain ou renaturation) • Les bases de données BASIAS élaborées à l’échelle départementale ne comportent pas la valeur surfacique des sites (pour seulement 7% des sites cette valeur est renseignée) et la localisation des sites n’est pas fiable, quand elle est renseignée (30% des sites ne sont pas géolocalisés) et n’apportent pas d’information sur le risque de pollution (expression floue sites potentiellement pollués) • Les collectivités (communes et intercommunalités) manquent de moyens (humains et financiers) pour mettre en place ces outils. Pour résoudre ce problème, fournir aux territoires (échelle des bassins de vie a minima) une base de données (champs primordiaux identifiant site avec activité passée) qui sera enrichie par des données de localisation (croisement avec cadastre), données foncières, données de caractérisation du statut de « friches » (« balance ta friche » action collective sociale), indicateur de risque de pollution (capitalisation des diagnostics après cessation d’activités) Réinvestissez les friches Comment remettre sur le marché les friches industrielles (potentiellement polluées), en leur redonnant une valeur foncière Innovation envisagée Phase❶ Localisation et identification de l’ensemble des friches de la collectivité, localement, à l’échelle du bassin de vie : la collectivité bénéficie d’une cartographie des terrains mutables => L’ADEME accompagne techniquement et financièrement pour révéler le potentiel Phase ❷ Evaluation des risques de pollution de l’ensemble des friches du territoire à partir des données historiques de chaque site, des données sur l’environnement du site : la collectivité obtient un panorama des éventuelles sources de pollution, des transferts possibles et des enjeux à protéger => L’ADEME accompagne techniquement et financièrement pour lever les doutes Phase ❸ Proposition de scenarios d’usage pour chaque friche en fonction du projet territoire sur la base des services rendus par la parcelle et de son contexte : la collectivité dispose des capacités territoriales envisageables (listes de vocations possibles) => L’ADEME accompagne techniquement et financièrement pour aider à orienter les vocations futures de ces friches Phase ❹ Création et promotion d’une offre foncière différenciée selon les scenarios d’usage 2020 Didier MARGOT Ingénieur Vidéo du Projet ➔ Service Friches Urb et Sites pollués SFUSP Mentors
  8. La problématique La DHUP lance 2 initiatives début 2020 autour

    de l’innovation urbaine, l’Ademe est associé en tant qu’opérateur de l’état aux comités de pilotage de ces 2 initiatives au côté de la DHUP. L’objectif des comités de pilotage est de définir les modalité et méthodes de travail des groupes de travail intégrant les acteurs. Il est a noté que ces 2 initiatives font partie d’une stratégie globale de la DHUP qui souhaite faciliter les démarches d’innovation Française au service de la ville durable. Il y a une autre initiative de la DHUP dans cette stratégie qui est hors champs Ademe innov’ : la création d’un Lab de la ville durable, l’Ademe est associé, le sujet de ce lab est plus éloigné de l’innovation. Plateforme pour les acteurs de la ville durable Outiller & synchroniser les acteurs de la ville durable Innovation envisagée L’objectif pour l’ADEME sera de conseiller au mieux la DHUP (en direct) pour que ces initiatives aboutissent à des actions efficaces et concrètes. Nos conseils sont généralement bien reçus pour peu qu’ils soient pertinents, le pôle PAVT réalise des point régulier d’échange en direct avec le bureau des opérations d’aménagement AD5, ces sujet d’innovation en font partie. Le pôle PAVT pourrait profiter du soutien l’ADEME innov’ dans la poursuite de la formation pour : • Analyser les différents documents issus de ces 2 initiatives : orientation, organisation, feuille de route, propositions d’action • Recueillir des propositions de positionnement à tenir pour maximiser les chances de réussite des initiatives et mettre en œuvre des actions efficaces. 2020 David CANAL Ingénieur Plateforme ➔ Pole Aménag des villes et territoires Pôle AVT Mentors
  9. La problématique Comment permettre aux décideurs locaux & nationaux de

    s’approprier le sujet des « systèmes complexes » pour le mettre en œuvre concrètement dans des politiques publiques ou privées ? APPROCHE SYSTEMIQUE Diffuser et rendre accessible l'approche systémique Innovation envisagée Alors que nos économies et nos modes de vie sont soumis à l'épreuve de l'instabilité et du pilotage au jour le jour, à l'urgence des plans de relance et à des projections dans un monde fini, de plus en plus complexe et incertain, nous vous proposons de rejoindre un écosystème d'acteurs pionniers de la transition pour revisiter nos modes de pensée et d'agir et co- construire des stratégies contribuant à la résilience de nos organisations et de nos territoires. • Axe « les systèmes complexes pour les nuls » : Programme d'accompagnement à l'approche systémique : cycle de webinaires d'acculturation pour les décideurs, « classes virtuelles », ateliers pratiques collaboratifs en ligne : clés de compréhension et d’analyse, fondements théoriques, méthodologie de mise en œuvre, cas concrets inspirants, etc. • Axe « l’expert vers le décideur » : Rendre opérationnels une sélection d’outils de modélisation et d’évaluation à l’attention des décideurs. Ces outils seront co-construits et gérés par la communauté et hébergés sur une plateforme open source et "low-tech", à l'instar de la Fabrique des mobilités • Axe « le réseau social des décideurs de la complexité » : Mise en pratique et cas concrets, partage d’expériences, documentation des démarches, mises en réseau des personnes et des démarches, capitalisations 2020 Thibaut FAUCON Ingénieur Plateforme ➔ Île de France DR IDF Mentors
  10. La problématique DataBât est un concours d'innovation. Il vise à

    faire en sorte d'augmenter l'impact des données du bâtiment appartenant à l'ADEME et à ses partenaires: s'appuyer sur les données pour faire émerger de nouveaux services, produits ou outils accompagnant la rénovation énergétique des bâtiments, qui proposeront une aide à la décision plus fine et qui favoriseront un changement de comportement à l'égard de la rénovation énergétique, pour les particuliers mais aussi pour les entreprises ou les acteurs publics. 1- Comment les données de consommations peuvent permettre de cibler les besoins de rénovation énergétique 2- Comment évaluer l'impact réel des travaux de rénovation 3- Comment rendre visuel la consommation des bâtiments aux usagers pour leur montrer leur impact sur le bâtiment 4- Comment prioriser ses travaux de rénovation 5- Vérifier la cohérence entre les besoins de rénovation par territoire et le nombre d'acteurs compétents 6- Aider les habitants à monter en compétence sur la rénovation énergétique 7- Rendre accessible et ludique les données des guides ADEME grand public 8- Donner aux ménages l’envie de réduire la consommation énergétique de leur logement (Comparaison par rapport aux pairs, estimation de la performance d’un logement…) DATABAT Ouvrir les données du secteur du Batiment Innovation envisagée Lancement du concours DataBât: • identification des données à mettre sur la table • identification des partenaires: phase en cours (été 2020) • être accompagné par un prestataire pour organiser le concours: communication, mise en place d'une plateforme pour stocker les données, événement de clôture... • accompagnement post concours pour aider les lauréats à commercialiser leur projet (en open source), en fonction de leurs besoins: il peut s'agir d'un accompagnement juridique, communication, marketing... à déterminer avec les lauréats Suite à ADEME Innov ’, différentes phases seront ajoutées durant le concours: • Enquête auprès des cibles pour mieux comprendre le besoin et s'assurer qu'il existe • Test auprès des cibles dès lors qu'une première version de l'application est disponible 2020 Olivia SALVAZET Ingénieur Plateforme ➔ Service Batiment SB Mentors
  11. La problématique Il existe déjà une analyse de risques annuel

    conduite par l’IG qui traite d’une quarantaine de risques (perte de crédibilité auprès des tutelles, risques de sécurité informatique, juridique…). L’IG traite de ce sujet sous l’angle risque de perte de l’expertise, par manque de transmission des savoirs, par manque de formation, par manque de fidélisation. « Et si demain, la société estimait ne plus avoir besoin de notre expertise ? » ADEME Résiliente Comment rendre l’ADEME plus résiliente en cas de crise ou de gros changements rapides de notre éco-système? Innovation envisagée En pratique, il s’agit de mener un certain nombre d’entretien (internes voire externes), puis un groupe de travail avec les plus motivés : pour identifier des cas où nous avons fait preuve de résilience grâce à l’innovation, voire des cas d’échec également. Comprendre les facteurs de réussite et en déduire des orientations plus largement adaptées aux activités de l’agence. 2020 Nadia BOEGLIN Directrice Direction Générale Déléguée DGD Mentors
  12. La problématique L’été est marqué depuis plusieurs années par des

    #vagues de #chaleur consécutives qui intensifient le phénomène d’#îlot de #chaleur #urbain… Les citoyens usagers de la ville souffrent et cherchent des lieux pour s’abriter à l’ombre et se rafraîchir ! Fabien Jeanneteau ILOTS DE CHALEUR Rafraîchissement urbain Mentor Innovation envisagée L’ADEME, en collaboration avecbeta.gouv.fr, l’incubateur de services numériques de l’Etat, a lancé au mois de juin une investigation "#Rafraîchir les #villes”. Pendant plusieurs semaines, Penelope Liot (coach beta.gouv) et Elodie Briche (ADEME) interrogent un panel de #techniciens et #élus de collectivités françaises afin de décortiquer leurs problèmes les plus prégnants dans la mise en œuvre des solutions de rafraîchissement urbain pérennes et durables. Elus et techniciens de collectivités, nous vous invitons aujourd'hui à répondre à cette #enquête pour comprendre vos réalisations et vos besoins en termes de rafraîchissement urbain 2021 Elodie BRICHE Ingénieur Questionnaire ➔ Pole Aménag des villes et territoires Pôle AVT
  13. La problématique projet de sémantisation des données de la transition

    écologique à l’image de datatourisme.gouv.fr - à compléter Gabriel PLASSAT QUANTIFIER LA T.E. Sémantisation des données de la TE Mentor Innovation envisagée À compléter 2021 Jean-baptiste LE DEVEHAT Ingénieur Pole Gestion IA Pôle GIA
  14. La problématique L’émergence varié d’acteurs, la demande de solutions concrètes

    et immédiates, la technologisation de tous les secteurs suppose de travailler à des nouvelles formes de collaboration pour faire émerger et mettre en œuvre de nouveaux projets à impacts. L’Open Innovation est une des nouvelles formes de collaboration que l’ADEME souhaite développer. Hadrien SEROUGNE OPEN INNOVATION Développer des offres opérationnelles d’open innovation Mentor Innovation envisagée « L’Open Innovation regroupe les pratiques organisant et mettant en œuvre les activités d’innovation qui font appel à la fois à l’interne et à l’externe d’une entreprise ». L’Open Innovation c’est l’orchestration des flux de savoirs entre les organisations (leur approvisionnement, leur combinaison et leur exploitation) à des fins d’innovation. On passe d’une innovation fermée, à une Open Innovation fondée sur le partage et l’ouverture au sein d’un écosystème. Il s’agit de mettre en œuvre une plateforme collaborative et de l’exploiter dans plusieurs contextes et thématiques : hackathon, innovathon… 2021 Philippe GUILLOUZIC Ingénieur Plateforme ➔ Cellule Innovation Numérique CIN Documentation ➔
  15. La problématique La mission de l’ADEME d’accélérer le passage vers

    une société plus sobre et solidaire, créatrice d’emplois, plus humaine et harmonieuse, s’inscrit naturellement dans la feuille de route de la France sur les objectifs du développement durable (ODD) publiée le 20 septembre 2019. Cette feuille de route s’articule autour de 6 enjeux auxquels l’ADEME contribue par son action sur les différents champs de la transition écologique. Notre COP 2020-2023 porte une attention particulière sur les ODD 1 et 10 intitulés respectivement « Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde » et « Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre ». Laurent GAGNEPAIN INCLUSION ET T.E. Comment mieux intégrer les populations fragiles, précaires dans la transition écologique ? Mentor Innovation envisagée Créer une communauté interne et externe autour des sujets liés à la lutte contre la pauvreté, la précarité et les inégalités dans les actions de l'ADEME et : • Piloter la prise en compte opérationnelle des ODD sociaux au sein de l’Agence, en particulier en veillant à ce que l’ADEME puisse répondre aux engagements pris dans le COP ; • Piloter des réflexions sur des indicateurs de co-bénéfices sociaux dans les programmes, et expérimenter progressivement ces indicateurs, en capitalisant sur l’existant ; • Animer le réseau interne des personnes impliquées sur les ODD sociaux et accompagner la montée en compétence ; • Rendre compte au COMEX et valoriser les résultats obtenus. 2021 Christina NIRUP Ingénieur IntrADEME ➔ Dir Exé de la Mobilisation pour la TE DEMTE Documentation ➔
  16. La problématique Dans le domaine de la logistique, de nombreux

    acteurs publics et privés sont obligés de se coordonner, de travailler ensemble, de construire de nouveaux services tout en cherchant à améliorer leur performance environnementale et à faire face aux défis de la T.E. Pour cela, la Fabrique de la Logistique développe et diffuse une culture des communs et de l’open source. David CANAL FABRIQUE DE LA LOGISTIQUE Acccompagner les acteurs de la logistique à produire des communs utiles à la T.E. Mentor Innovation envisagée L’objectif de la fabrique est de stimuler / faciliter l’innovation dans le domaine de la logistique par la construction de ressources ouvertes (communs) pour permettre aux acteurs de faire face aux défis environnementaux et technologiques de demain. La Fabrique de la Logistique a pour ambition de produire une base de connaissances et de pratiques logistiques innovantes, grâce à la participation d’acteurs venus de différents horizons. Sur le même modèle que la Fabrique des Mobilités également lancée par l’ADEME, la Fabrique de la Logistique s’organise donc autour de communautés d’intérêt porteuses des défis à venir de la Supply Chain. 2021 Tristan BOURVON Ingénieur Site Web ➔ Service Transports et Mobilités STM
  17. La problématique Pour évaluer les travaux, pour quantifier et qualifier

    les évolutions du parc, pour faciliter le suivi de plusieurs parties prenantes, il devient indispensable de créer un identifiant unique pour chaque bâtiment. Cet identifiant sera utilisé pour des logiciels, des systèmes cartographiques, des formulaires notamment. Martin REGNER DONNEES UNIQUES BATIMENTS Vers un identifiant unique pour les bâtiments Mentor Innovation envisagée Le défi consiste en la création d’un identifiant unique du bâtiment qui deviendra une véritable donnée pivot pour croiser les jeux de données pertinents entre eux. La solution : • implique la construction d’une base de données commune à toutes les bases de données pertinentes, afin d’organiser les flux entre celles-ci • nécessite un travail juridique autour de l’accès à la donnée • découlera sur une mise en œuvre politique, pour laquelle il faudra étudier les opportunités réglementaires, les évolutions des textes de lois à envisager, etc. • permettra de connaître, pour chaque bâtiment, des informations importantes et de qualité (type de logement, matériaux, étiquette énergétique, type de chauffage, etc.) L’impact, par la création de cet identifiant unique du bâtiment, nous ouvrirons le champ des possibles : • suivi fin des travaux menés sur les bâtiments, et donc de la politique publique en matière de rénovation énergétique • ajustement « en temps réel » des mesures prises dans ce domaine • utilisation possible dans le cadre des appels aux services de secours, des demandes d’aides publiques ou encore l’organisation de la vie publique locale 2021 Romuald CAUMONT Olivia SALVAZET Emerson CABANE Ingénieurs Entrepreneur Intérêt Général ➔ Service Bâtiments SB Fil Open Data ➔
  18. La problématique Comment faire émerger des projets de recherche qui

    répondent aux enjeux systémiques de la transition écologique mais aussi aux besoins des territoires ? Et comment accélérer et amplifier la TE dans les territoires ? Amandine VOLARD PARC Développer des programmes d'actions de recherches concertées Mentor Innovation envisagée Les PARCs constituent une nouvelle modalité d’animation territoriale. Ils visent ainsi à offrir un cadre d’échange et de coopération entre chercheurs et acteurs concernés (société civiles, collectivités, associations …). L’enjeu est de mutualiser des résultats de recherche entre différents projets et de co-construire des connaissances afin d’accompagner les changements nécessaires à la transition écologique, d’accélérer le partage, la capitalisation et la diffusion des résultats des recherches soutenues par l’ADEME. 4 PARCS sont aujourd’hui en cours de déploiement (Impacts : Impacts environnementaux, climatiques, sanitaires et socio-économiques en appui à la décision ; Gouvernance territoriale : Mobilisation et gouvernance infra et inter collectivités pour la transition écologique ; Dynamiques : Dynamiques sociales et économiques territoriales ; Aménagement et Planification : Aménagement et planification territoriale au service de la transition écologique) 2021 Stéphanie GUIGNARD Claire PRENDLELOUP Coordinatrice et Chargée étude Site Web , lien , … ➔ Dir Exe Prospective et Recherche DEPR
  19. La problématique Il n'est plus un secret que nos modes

    de vie sont à remettre en question afin d'effectuer une transition écologique suffisante et saine. Pourtant dans la vie de tous les jours, difficile de voir quoi changer, quelles sont les solutions possibles, quelles sont les situations qui nous font face si nous ne faisons rien. Le changement climatique n'est pas un sujet facile à aborder. Il est souvent mal compris et résumé à quelques stéréotypes simplistes qui ne permettent pas de voir l'image dans sa globalité. Fabien JEANNETEAU MEDUSA Outil ludique et collaboratif questionnant nos modes de vie Mentor Innovation envisagée C'est à travers un jeu de plateau collaboratif, nous plongeant dans un futur pas silointain que nous pourrons explorer l'avenir avec ses nouvelles problématiques et solutions : Vous arrivez au bord de la Rivière Medusa sur un sympathique lopin de terre où vous avez la chance de pouvoir développer votre communauté. Votre plus grand ennemi reste le changement climatique, mais il n'est pas le seul : le pétrole se fait rare, vous allez devoir tout réinventer sans ce précieux liquide … Medusa vous propose d'aborder ce sujet à travers le jeu afin de s'approprier problématiques et solutions. 2021 Guillaume TURATI Ser Eco-conception et Recyclage SER Ingénieur
  20. La problématique 1- Une communauté résilience des territoires, constituée d'acteurs

    hétérogènes (public, privé, grand, petit) s'est formée progressivement autour de l'appel à communs résilience. Suite à la clôture de la dernière vague de sélection de l'appel (décembre 2021), l'enjeu est de continuer à faire vivre cette communauté résilience afin que les acteurs restent connectés les uns aux autres et ainsi que la dynamique de coopération initiée par l'appel à communs perdure au-delà des financements de l'ADEME. 2- Faible engagement des territoires dans l'appel à communs Amandine VOLARD COMMUNS de la RESILIENCE Renforcer et développer les communs de la Résilience des Territoires Mentor Innovation envisagée 1- Organisation de temps d'échanges informels et réguliers, selon des modalités définies par les membres de la communauté, autour des défis de la résilience des territoires et des communs (réflexion collective, échanges de bonnes pratiques, mises en relation des membres de la communauté) -- - Non abouti - 2- Création d'un argumentaire pour l'implication des territoires dans l'appel à communs, disponible sur le wiki (réalisé avec l'équipe conseil et à partir des retours des quelques territoires déjà impliqués) 2021 Héloîse CALVIER Site Web ➔ Argumentaire pour porter les communs en collectivité Rencontres entre les membres de la communauté résilience des territoires Pole Aménag des villes et territoires Pôle AVT Ingénieur