Upgrade to Pro — share decks privately, control downloads, hide ads and more …

Logique de spatialisation des activités de recherche : états des connaissances et perspectives

Logique de spatialisation des activités de recherche : états des connaissances et perspectives

Quelles sont les logiques spatiales de développement des activités de recherche ? À l’échelle d’un pays donné, dans quelle mesure la répartition des activités de recherche est-elle dépendante de la hiérarchie urbaine ? Observe-t-on une relation entre la taille des villes et le type d’activités scientifiques qui s’y développe ? Ces trois questions, simples en apparence, n’admettent pas de réponses stabilisées dans la littérature actuelle.
Cela tient d’abord à des différences de définitions car il convient de s’entendre sur ce que l’on entend par « activités de recherche », et sur les méthodes et données permettant d’en mesurer la répartition. Cela s’explique aussi par l’impossibilité de fournir des réponses valables en tout temps, en tous lieux et pour tous types de recherche scientifique d’autant que la géographie de la recherche que l’on observe aujourd’hui à l’échelle d’un pays donné résulte de logiques de localisation qui ont pu varier dans le temps et l’espace. La hiérarchie urbaine n’étant pas non plus stable dans le temps, il s’agit encore de tenir compte de la coévolution entre géographie de la recherche et géographie urbaine. Enfin, cela témoigne d’une communication limitée entre historiens, économistes, sociologues, et géographes s’intéressant aux activités de recherche – conduisant à des positions apparemment peu conciliables pour comprendre et expliquer les logiques spatiales de ce secteur d’activité.
En faisant le point sur la diversité des savoirs existants sur ce sujet, en travaillant à décortiquer les termes utilisés et en prenant pour terrains d’étude le cas des systèmes de recherche contemporains français et britanniques, cette présentation propose d’éclairer les déterminants spatiaux des activités de recherche et les raisons de la surreprésentation de ces activités dans certaines catégories de villes. Elle met ainsi en lumière les facteurs permettant d’expliquer, au niveau national, l’écart entre la hiérarchie des villes sous l’angle de leurs activités de recherche et la hiérarchie urbaine traduite par la distribution de la population à une date donnée.

4d285ecf77acc9c9926952e13db09edd?s=128

MarionMai

June 20, 2022
Tweet

More Decks by MarionMai

Other Decks in Research

Transcript

  1. LOGIQUES DE SPATIALISATION DES ACTIVITÉS DE RECHERCHE : ÉTAT DES

    CONNAISSANCES ET PERSPECTIVES MARION MAISONOBE, LABORATOIRE GÉOGRAPHIE-CITÉS MARION.MAISONOBE<AT>CNRS.FR Winslow Homer, 1895, Public domain, via Wikimedia Commons
  2. UNE « ACTIVITÉ INNOVANTE » ▪ Les activités innovantes se

    concentrent dans les grandes régions métropolitaines parce que la productivité de la recherche y est plus élevée (Bettencourt et al., 2007) VERSUS ▪ Les plus grandes villes sont devenues grandes parce qu'elles ont réussi à adopter de nombreuses innovations successives (Théorie évolutionniste, Pumain et al., 2006)
  3. From Pumain et al., Cybergeo, 2006

  4. RELATION ENTRE DISTRIBUTION DES ACTIVITÉS ET TAILLE DES VILLES Cycle

    d’innovation d’après Pumain et al., 2006 From Pumain et al., Cybergeo, 2006
  5. Avantages métropolitains d’après Bettencourt et al., 2007

  6. LOCALISER LES ACTIVITÉS DE RECHERCHE • Emplois R&D • Données

    de brevet • Données de publication • Données de citation Locales with at least one WoS publication between 2000 and 2013 (articles, reviews & letters) Crédit: L. Jégou et M. Maisonobe
  7. APPROCHE PAR INSTITUTION : EXEMPLE DES UNIVERSITÉS SUR LE TEMPS

    LONG William R. Shepherd: Historical Atlas, New York, Henry Holt and Company, 1923, in the Public Domain
  8. APPROCHE PAR INSTITUTION : EXEMPLE DES STATIONS DE BIOLOGIE MARINE

    Clerc-Rampal, G. (1913) Mer : la Mer Dans la Nature, la Mer et l'Homme, Paris: Librairie Larousse, p. 129 Photograph from the Freshwater and Marine Image Bank, University of Washington
  9. DÉCONCENTRATION SPATIALE DE LA PRODUCTION SCIENTIFIQUE LE CAS DE LA

    FRANCE From Grossetti et al., EPJ Web of Conferences, 2020
  10. Maisonobe, Marion. «Regional Distribution of Research: The Spatial Polarization in

    Question». In Handbook Bibliometrics, par Rafael Ball, 377-96. De Gruyter Saur, 2020. https://doi.org/10.1515/97831 10646610-036 DÉCONCENTRATION SPATIALE DE L’ACTIVITÉ DE RECHERCHE : LE NIVEAU EUROPÉEN POUR DIFFÉRENTES MÉTRIQUES
  11. ÉVOLUTION DE LA CONCENTRATION GLOBALE DE LA PRODUCTION PAR CLASSE

    DE VILLES Most publishing cities 2000* 2003* 2007* 2010* 2013* Trend Top 10 17.1 15.8 14.7 14.0 14.1 Top 20 24.6 23.4 22.2 21.3 21.6 Top 30 30.2 29.0 27.5 26.6 27.1 Top 50 39.1 37.7 36.0 35.1 35.6 Top 100 52.8 51.3 49.8 48.7 49.2 Top 200 69.7 68.3 66.7 65.3 65.1 Top 500 89.6 88.4 86.7 85.0 84.4 Top 1000 96.7 96.3 95.5 94.6 94.2 Total 100 100 100 100 100 Share of the global total of publications (%) Source: Science Citation Index Expanded (articles, reviews and letters) *mobile average over three years Résultats du projet NETSCIENCE, Labex SMS, Toulouse, 2016 – D. Eckert, M. Grossetti , L. Jégou, M. Maisonobe, B. Milard Voir aussi : Les ancrages nationaux de la science mondiale : XVIIIe-XXIe siècle, dir: M. Kleiche, 2018, IRD Editions
  12. PRODUCTIVITÉ SCIENTIFIQUE ET TAILLE DE VILLES L’AVANTAGE MÉTROPOLITAIN EN QUESTION

  13. From Nomaler, Frenken & Heimericks, Plos ONE, 2014 – US

    data À propos de la productivité scientifique
  14. None
  15. Marion Maisonobe. Géographie des activités de recherche et hiérarchies urbaines.

    Centralités et hiérarchies des réseaux et des territoires. Forthcoming. ISTE Editions. Michel Grossetti, Marion Maisonobe, Laurent Jégou, Béatrice Milard, Guillaume Cabanac. Spatial organisation of French research from the scholarly publication standpoint (1999-2017): Long-standing dynamics and policy-induced disorder. EPJ Web of Conferences, 2020.
  16. Proximité entre Géographie universitaire et géographie de la recherche ▪

    « La répartition des chercheurs de l’Enseignement Supérieur, parce qu’elle est globalement liée à celle des étudiants (coefficient de corrélation de 0,995 !) se calque de plus en plus sur le niveau supérieur de l’armature urbaine française. » (Brocard, 1991, p. 73) ; ▪ Dès la fin des années 1990, « l'équipement de formations supérieures devient aussi répandu que l'équipement dans lequel s'achève la scolarité obligatoire » de sorte que « tous les grands pôles universitaires complets se situent à moins de deux heures de route des autres pôles de leur région ou des régions voisines » (Baron, 2010). Madeleine Brocard. La science et les régions : géoscopie de la France. In: RECLUS-La Documentation Française. 1991. ; Myriam Baron. Les transformations de la carte universitaire depuis les années 1960 : constats et enjeux. In: Le Mouvement Social, vol. 233, no. 4, 2010. pp. 93-105
  17. None
  18. L’EFFET DE MASSE CRITIQUE EN QUESTION • Dans la lignée

    des rapports d’University Alliance (2009 & 2011), nous n'avons trouvé aucune preuve d'un effet de taille concernant la productivité scientifique des agglomérations urbaines (Grossetti et al., 2015, Handbook of geographies of innovation) • La répartition spatiale de l'activité scientifique (le volume de publications par aire urbaine) est expliquée par la répartition spatiale des universitaires : • En France avec un très bon R2 (95%) - Grossetti et al., 2020 • Au Royaume-Uni avec un très bon R2 (88%) - Maisonobe, forthcoming → Les périmètres d’agglomérations sont disponibles dans Maisonobe, Jégou & Eckert, 2018, Cybergeo
  19. P. A. Balland, C. Jara- Figueroa, S. G. Petralia, et

    al. Complex economic activities concentrate in large cities. In: Nat Hum Behav, 4, 2020. pp. 248–254 La complexité se concentre dans les aires métropolitaines ?
  20. From Nomaler et al, 2014

  21. None
  22. None
  23. DISCUSSION • Influence des périmètres urbains (Arcaute et al., 2015)

    • Méthode de régression (OLS) (Leitão et al., 2016) + les zéros (Finance & Cottineau, 2019) • Résidus (faible R2) • Autres déterminants que la taille des villes ( #logiques spatiales de localisation par institution) • Différents moyens de mesurer la concentration spatiale et son évolution • Une méthode prometteuse : arbre de domination (qui capture une hiérarchie spatiale) sur les systèmes de villes adaptée d’Okabe et Sadahiro (Louail & Barthelemy, 2022)
  24. IMPLICATIONS DE POLITIQUES PUBLIQUES ▪ Il existe dans les sphères

    de décisions et de conseil en politiques publiques une croyance forte dans les effets d'agglomération favorisant les espaces métropolitains : « Étant donné que la proportion de personnes hautement qualifiées a tendance à être plus importante dans les grandes villes, les effets de la taille de la ville et du capital humain sur la productivité se renforcent mutuellement » OCDE, The Metropolitan Century, 2015, https://doi.org/10.1787/9789264228733-en ▪ L'absence d'effets de masse critique sur la productivité des scientifiques a des conséquences importantes car elle invalide l’hypothèse servant à justifier la concentration des moyens de la recherche de même que, plus spécifiquement, les politiques d'excellence qui se sont faites au bénéfice des plus grandes villes au cours de ces 15 dernières années
  25. The World is spiky Florida, 2005 « The concentration of

    creative talents in a few hotspots able to connect to the global system of cities is intensifying from the 1990s » (Florida, 2005)
  26. Maisonobe, M., Jégou, L., & Cabanac, G., Peripheral Forces, Nature

    Index 563, S18-S19 (2018) https://www.nature.com/articles/d41586-018-07210-6
  27. Taken from Maisonobe, 2021 Handbook Bibliometrics

  28. The GeoScimo website in french and english GEOgraphie de la

    production SCIentifique MOndiale URL: https://www.irit.fr/netscity An online tool (beta version) to analyse and map contemporary scientific networks at the city level