Upgrade to Pro — share decks privately, control downloads, hide ads and more …

Omnishopping

5928ad0e15b8bf8fc3a0f5ec685d9634?s=47 FOURNIER
January 14, 2019

 Omnishopping

Les trajectoires d'achat des consommateurs sont de plus en plus complexes et fragmentées ; elles signent la prise de pouvoir d'un consommateur informé, exigeant et impatient. Ces trajectoires opèrent une imbrication entre mondes physique et digital où les marques sont invitées à inventer de nouveaux points de contact et à repenser leurs points de contact historiques, au coeur d'un parcours d'achat fluide proposé aux clients.
Au coeur de ces parcours complexes toujours plus digitalisés, le magasin occupe toujours une place de choix car il reste immanquablement une fabuleuse boîte à émotions et boîte à souvenirs. Mais à l'heure où l'on est capable de tracer finement la moindre action digitale du consommateur, le magasin reste aussi une fabuleuse boîte noire où l'on perd inexorablement la trace du shopper.
Si l'engouement pour la phygitalisation s'est parfois traduite par une gadgétisation futile, il faut bien reconnaitre qu'instaurer des dispositifs digitaux réfléchis en magasin peut permettre, non seulement une amélioration sensible de l'expérience client, mais aussi une opportunité pour mieux appréhender le comportement réel du shopper en magasin. Et ainsi conserver la trace de son comportement sur cette partie de son parcours d'achat.
Bien entendu, uniquement si l'entreprise est capable de l'identifier quel que soit le canal emprunté et quel que soit le Device utilisé.
L'omnishopper ne se révèlera que grâce à une utilisation fine des datas.

5928ad0e15b8bf8fc3a0f5ec685d9634?s=128

FOURNIER

January 14, 2019
Tweet

Transcript

  1. S3 / L’OMNISHOPPING 1

  2. RAPPEL : LA NÉCESSAIRE ÉVOLUTION DES STRATÉGIES COMMERCIALES 2

  3. LIVRER DES EXPÉRIENCES FLUIDES, INSPIRANTES ET PERTINENTES Définition Le marketing

    omnicanal offre aux clients une expérience harmonieuse et personnalisée au travers de tous les points de contact et tous les terminaux. Le manque d’intégration de l’approche multicanale génère souvent de la frustration et de l’insatisfaction chez le client. Fini le multicanal! OMNICANAL 1TO1 La stratégie omnicanale impose d’avoir une approche « custumer centric » et non « channel centric », où le consommateur est accueilli et reconnu dans tous les canaux qu’il emprunte. Et il souhaite que la marque se souvienne de ses préférences. Economie de l’expérience Les entreprises se différencient désormais par les expériences inspirantes proposées aux clients. Le magasin s’il se digitalise, a toute sa place dans ce processus. 3
  4. • I – Comprendre l’omnishopper • II – Le cross-canal,

    une nécessité • III – Une transition difficile • IV – Recueillir les données web • V – Recueillir les données store • VI – Faire converger les données 4
  5. #I – COMPRENDRE L’OMNISHOPPER 5

  6. LE CONSOMMATEUR MODERNE : COMPLEXE ET PARADOXAL! 6 Rationnel A

    la recherche de bons plans, mobile, toujours connecté, socialement actif et souvent engagé. Mais paradoxal aussi « Je veux pouvoir manipuler les produits avant de les acheter… mais je veux aussi les acheter très rapidement sur Internet ». « Je veux utiliser mon GPS pour localiser la boutique la plus proche mais je refuse que les entreprises me géolocalisent ». « Je veux qu’on me reconnaisse mais je ne veux pas que mes données personnelles soient exploitées par les entreprises ». « Je veux avoir du choix mais un trop large éventail d’options me déconcerte ».
  7. DÉSORMAIS OMNICANAL … 7

  8. …ET MULTI-DEVICES 8 Des achats multi-terminaux Le choix du device

    au cours de la journée L’usage des terminaux de la recherche à l’achat
  9. COMPLEXE, OMNICANAL, MULTIDEVICES… OMNISHOPPER! 9 Défi : comprendre son parcours

    d’achat Et parvenir à l’identifier tout au long de ce parcours Grâce au tracking client cross device Et au tracking crosscanal
  10. #II – LE CROSS-CANAL, UNE NECESSITE 10

  11. 11 Comprendre l’omnishopp er impose d’adopter une organisation cross-canal

  12. VERS UN COMMERCE INTÉGRÉ LE MULTICANAL EST UN MODÈLE RÉVOLU

    Ce modèle augmente significativement les coûts de structure, cannibalise les canaux entre eux et cloisonne l’information et la connaissance client. 12
  13. VERS UN COMMERCE INTÉGRÉ LE CROSS-CANAL EST UN IMPÉRATIF Des

    synergies sont obtenues en mutualisant les ressources, en stimulant les ventes croisées et en améliorant l’expérience client. 13
  14. VERS UN COMMERCE INTÉGRÉ CHOIX DU DEGRÉ DE CONVERGENCE DES

    CANAUX Cohérence Convergence Synchronisation Intégration Harmonie logique entre canaux de vente Fixation de buts communs aux canaux Mise en concordance de l’ensemble du système de distribution Assemblage des canaux en un système unique de distribution Source : VANHEEMS R. (2009) L’enjeu du cross-canal est fondamental pour les entreprises. Néanmoins, les difficultés pour s’orienter vers le cross-canal sont nombreuses. Un circuit cross-canal est la résultante d’un processus en plusieurs étapes. 14
  15. #III – UNE TRANSITION DIFFICILE 15

  16. LES CHALLENGES DE LA TRANSITION CROSS-CANAL L’intégration technologique La transition

    impose de concilier des systèmes d’information historiques aux périmètres différents et aux structures différentes. La transition impose une coopération et un partage d’informations parfaitement fluides entre équipes qui culturellement n’ont pas l’habitude de travailler ensemble Les silos organisationnels CHALLENGES La logistique aussi! La transition impose d’avoir une vue partagée des stock à 360° alors que les circuits logistiques sont souvent séparés. Données C’est la clé de cette transition. Or, la plupart des entreprises ont une connaissance assez pauvre de leurs clients. 16
  17. La transition sera longue! 17 Source : Experian, Crosscanal :

    panorama des tendances marketing en Europe, septembre 2014
  18. Mais elle est en marche 18 Source : Experian, Du

    marketing cross-canal au data driven marketing, 2017
  19. D’AUTRES ÉTUDES CONVERGENT Source : Etude réalisée par Cap Gemini

    et LSA en 2015 auprès de 34 enseignes du TOP100 LSA, représentant 70% du CA du secteur en France. 19
  20. TRANSFORMER LA LOGISTIQUE POUR UNE VUE À 360° DES STOCKS

    En logistique, la transition est amorcée mais il reste encore beaucoup à faire pour améliorer la qualité de service et parvenir à une vue partagée des stocks. 20
  21. 21 Mais l’enjeu fondament al reste la data La gestion

    des données est devenue une compétence stratégique fondamentale
  22. #IV – RECUEILLIR LES DONNEES WEB 22

  23. COMMENT TRACKER UN CLIENT INTERNAUTE? Cookie Un tag est un

    marqueur permettant de collecter des données sur l’audience d’un site : quel parcours les internautes suivent-ils pour naviguer ? Ont-ils hésité entre plusieurs produits avant d’en acheter un ? Tag TRACKING Comprendre le comportement Le plan de tracking permet d’enregistrer chaque action du parcours client : pages vues, filtres choisis, produits vus, produits mis au panier… Ainsi, une fois le client identifié, on enrichit sa base comportementale. Plan de taggage Le plan de taggage permet de réaliser une carte des tags en indiquant l’emplacement et le contenu de ce qu’il va tracker. C’est un petit fichier texte qui se dépose sur le disque dur de l'internaute lorsque celui-ci se connecte à un site web. Il permet de cibler le comportement des internautes. L'utilisation du capping dans une campagne de publicité limite le nombre d'affichage à la même personne, pour éviter l'effet d'usure. 23
  24. BAROMETRE CONVERTEO 2018 24

  25. BAROMETRE CONVERTEO 2018 25

  26. #IV – RECUEILLIR LES DONNEES STORE 26

  27. LE MAGASIN RESTE LA BOÎTE NOIRE DU PARCOURS Contrairement au

    web où les dispositifs de taggage permettent de comprendre les comportements des internautes sur un site, les magasins restent des boîtes noires où on peut identifier au mieux les inputs et les outputs. 27
  28. DATA IN STORE : DE NOUVEAUX OUTILS APPARAISSENT La data

    in store va permettre de collecter de la data en temps réel sur un canal d’achat majeur et d’utiliser cette data pour augmenter les performances commerciales. Collecter de la data pour enrichir la connaissance client Mais des contraintes existent Source : CONVERTEO : Livre blanc data in store, 2018 28
  29. 3 TYPES D’OUTILS Source : CONVERTEO : Livre blanc data

    in store, 2018 29
  30. OUTILS DE COMPTAGE Source : CONVERTEO : Livre blanc data

    in store, 2018 30
  31. OUTILS D’ANALYSE COMPORTEMENTALE Source : CONVERTEO : Livre blanc data

    in store, 2018 31
  32. OUTILS D’ACTIVATION Source : CONVERTEO : Livre blanc data in

    store, 2018 32
  33. EN RÉSUMÉ Source : CONVERTEO : Livre blanc data in

    store, 2018 33
  34. #V – FAIRE CONVERGER LES DONNEES 34

  35. La montée en puissance de la data Multiplication des canaux

    et des devices Augmentation des points de contacts au sein des parcours Forte digitalisation de la phase pré-achat Opportunité du tracking de navigation, de réactivité Possibilité d’agir en temps réel 1 5 4 3 2
  36. ENJEU ACTUEL : PASSER DU CRM À LA DMP ➤

    DMP : Data Management Platform ➤ Plateforme permettant de récupérer, centraliser, gérer et utiliser les données relatives aux prospects et clients, mais aussi des data externes à l’entreprise. 36
  37. La DATA MANAGEMENT PLATFORM 37 • Première étape : collecter

    les données – first party data (CRM, surf Web/mobile, campagnes médias), – second party data (données des partenaires), – third party data (données tierces) et open data (météo ou trafic routier, par exemple). • Puis, les consolider, les stocker et les segmenter. • Difficultés : nettoyer les données et mettre en place un référentiel client unique. • Enfin, activer ces données pour un contact client personnalisé.
  38. LA DMP, CŒUR DU MARKETING OMNICANAL 38

  39. BIBLIOGRAPHIE - OUVRAGES 39 ➤ BADOT O., LEMOINE J.F. &

    OCHS A., Distribution 4.0, Pearson, 2018 ➤ BELVAUX B. & NOTEBAERT J.F. (2015), Crosscanal et omnicanal, Dunod, 2018 ➤ DRUGUET V. & VALLET J.B. (2015), Le commerce connecté, Eyrolles ➤ JALLAT F., PEELEN E., STEVENS E. & VOLLE P. (2014), Gestion de la Relation Client, Total Relationship management, Big data et Marketing mobile, Pearson ➤ VANHEEMS R. (2015), Réussir sa stratégie cross et omni canal, pour des marques et des entreprises connectées, EMS
  40. BIBLIOGRAPHIE – POUR ALLER PLUS LOIN 40 ➤ AILAWADI K.L.

    & FARRIS P.W., Managing multi and omni-channel distribution : metrics and research directions, Journal of Retailing, 93, 1, 2017 ➤ ANTEBLIAN B., FILSER M. & ROEDERER C., L’expérience du consommateur dans le commerce de détail, une revue de littérature, Recherche et Applications en Marketing, 28, 3, 2013 ➤ BECK M. & CRIE D., Les nouvelles aides à la vente et à l’achat : définition, état de l’art et proposition d’une taxonomie, Décisions marketing, 70, 2015 ➤ COLLIN-LACHAUD I. & VANHEEMS R., Naviguer entre espaces virtuel et réel pour faire ses achats : exploration de l’expérience de shopping hybride, Recherche et Applications en Marketing, 31, 2, 2016 ➤ HOLBROOK M.B. & HIRSCHMAN E.C., The experiential aspects of consumption : Consumer fantasies, feelings and fun, Journal of Consumer Research, Vol.9, n°2, 1982 ➤ HEITZ-SPAHN S. & FILSER M., La place de l’enseigne dans les trajectoires d’achat des clients en contexte multi-canaux, Décisions marketing, 2014 ➤ RIVET C., REGHEM J. & FORNERINO M., Explorer l’expérience de shopping dans un magasin phygital, Décisions marketing, 91, 2018
  41. Retrouvez l’essentiel du marketing digital sur www.bananepourpre.fr 41