Les organisations vivantes

B58590d87ff2a68d41061638bc32da6c?s=47 Pablo Pernot
October 18, 2014

Les organisations vivantes

Quelques réflexions sur les formes de nos organisations

B58590d87ff2a68d41061638bc32da6c?s=128

Pablo Pernot

October 18, 2014
Tweet

Transcript

  1. 2.

    « e bigger we got, the colder we became »

    – Steven Adler, Guns’n Roses 1 1. My appetite for destruction, Steven Adler
  2. 3.

    L’organisation désigne l’action mais aussi le résultat de l’action de

    celui qui délimite, structure, agence, répartit, articule. 2 Elle traduit au niveau des moyens l’expression d’une volonté par : La manière dont les différents éléments d’un ensemble complexe, d’une société, d’un être vivant sont structurés et articulés ; ou Une hiérarchie et/ou un agencement concret des organes ou moyens requis. 2. hp ://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation
  3. 5.

    Au delà de 7 la communication devient ardue. 3 3.

    e mythical man month, Fred Brooks
  4. 6.

    …et le plaisir d’appartenance à une communauté se ressent à

    7, 50 ou 150 4 4. Mary Poppendieck, Before there was management, Niveau de satisfaction, areyouagile.com
  5. 7.

    Les mots ne sont pas les meilleurs vecteurs d’informations à

    cause du syndrome du « Verbal Overshadowing » 5 5. How We Lost Half Our Mind, Dan Roam
  6. 8.

    Une distance supérieure à la taille d’un bus est coûteuse

    pour la communication et la dynamique des équipes 6. 6. Designing in teams, Alistair Cockburn
  7. 9.

    …Et localiser une équipe dans un même lieu/bureau améliore la

    capacité de mémorisation et donc de résolution de problèmes du cerveau 7 7. Voir les Obeya de Toyota ou Brain rules, John Medina
  8. 10.

    Auto-organisation « Tout système vivant est auto-organisé, vouloir l’organiser est

    non seulement un oxymore mais c’est surtout stupide » –Harrison Owen 8 8. Dancing with Shiva, Harrison Owen
  9. 11.

    Apprentissage & Histoires L’auto-organisation est régulée par l’apprentissage de motifs.

    Les histoires sont un motif prisé par l’esprit humain 9 . 9. Le cristal et la fumée, Henri Atlan
  10. 13.

    Épanouissement et engagement sont possibles si : Sentiment de contrôle

    Sentiment de progrès Appartenance à une communauté Agir pour quelque chose qui nous dépasse 10 10. Reality is broken, Jane McGonigal, e culture game, Dan Mezick
  11. 14.

    Cela est rendu possible grâce au cadre suivant : Objectif

    clair Règles claires Feedback Invitation 11 11. Reality is broken, Jane McGonigal, e culture game, Dan Mezick
  12. 15.
  13. 20.

    Désordre La liberté, le hasard et le désordre sont sources

    de variation et donc d’évolution 16 . Ils font apparaître de nouveaux motifs. 16. Frank Zappa & Edgar Morin, La nature humaine, le paradigme perdu
  14. 21.

    Information circulante « La structure par niveaux d’organisation des organismes

    vivants autorise ce qu’on peut appeler une information circulante » –Henri Laborit 17 17. La nouvelle grille, Henri Laborit
  15. 23.

    Homéostasie « Organizations and societies resemble complex organisms because they

    too have myriad balancing feedback processes. » – Peter Senge 18 « Les systèmes écologiques, biologiques ou sociaux sont particulièrement homéostatiques. Ils s’opposent au changement par tous les moyens à leur disposition. » – Joël De Rosnay 19 18. e fih discipline, Peter Senge 19. Le Macroscope, Joël de Rosnay
  16. 26.

    Peut-on expliquer ces formes, ces topologies ? Peut-on entrevoir les

    formes de nos organisations ? Essayons avec la théorie des catastrophes de René om « Il faut avoir des idées a priori sur la manière dont se passent les choses, il faut avoir des modèles. » – René om
  17. 27.

    éorie des catastrophes On peut lire la théorie des catastrophes

    comme la théorie des changements de formes. « Toute morphogénèse est due à un conflit, à une lue entre deux ou plusieurs aracteurs. » – René om
  18. 31.

    éorie des catastrophes A prendre avec des pincees ! Mais

    j’aime : L’idée de restreindre les catastrophes élémentaires à un petit nombre Et de s’apercevoir que les résultats sont toujours identiques…
  19. 32.

    éorie des catastrophes A prendre avec des pincees ! Mais

    j’aime : L’idée de la règle du retard ou de Maxwell : le système reste sur un équilibre stable jusqu’à l’ultime moment où celui-ci disparaît…
  20. 33.

    …mais si aujourd’hui dans ce monde complexe les entreprises doivent

    optimiser leur temps de réponse (time to market) ; nos organisations doivent optimiser leurs ressources (durabilité, concurrence) tout en évoluant. une idée ?
  21. 37.

    L’optimisation organique et spatiale des bidonvilles, sans l’insalubrité et les

    dangers associés : avec la création de richesses. Comment rendre un bidonville salubre, les leçons des favelas brésiliennes.
  22. 39.

    Aider à s’en sortir c’est 21 1 autonomie administrative 2

    formation continue (continuous training) 3 diversité des habitats 4 installation incrémentale de bassins d’eau 5 proximité entre l’habitat et le lieu de travail 6 équipe multidisciplinaire 7 changement étape par étape 21. Slum upgrading lessons from Brazil, Fernanda Magalhães, Francesco di Villarosa
  23. 40.

    Maintenir c’est 22 1 encourager la socialisation 2 la résolution

    de problème doit être décentralisée 3 création de communautés 4 l’implication vient de la transparence 5 utiliser de vrais métriques 6 la vision est collective, par le consensus 7 incorporation de nouvelles têtes, de regards externes 22. Slum upgrading lessons from Brazil, Fernanda Magalhães, Francesco di Villarosa
  24. 41.

    Grandir convenablement c’est 23 : 1 grandir ne veut pas

    dire grossir (scale up versus mass) 2 grandir ne veut pas dire répéter (scale up versus repetition) 3 effet pervers de la réduction des coûts Pas de répétabilité, pas de linéarité 23. Slum upgrading lessons from Brazil, Fernanda Magalhães, Francesco di Villarosa